Cet automne, Malavida vous emmène voir les acrobates, musiciens et animaux avec Quel cirque ! Cette compilation de trois court-métrages rassemble de grands noms du cinéma d’animation tchèque, on y retrouve comme cerise sur le gâteau une histoire animée par Karel Zeman.

Le cinéma d’animation de Karel Zeman fut précurseur, dans son expérimentation, de la technique de la stop motion. Dans les années 40, il côtoie même la grande dame Hermina Tyrlova, et on le reconnaîtra grâce à son personnage emblématique Monsieur Prokouk, le petit bonhomme du quotidien qui vivra milles aventures. Vous pouvez le retrouver dans Quel cirque ! en compagnie d’un lion bien glouton.

Alors, ladies and gentlemen, tous au cirque !

Le petit parapluie de Bretislav Pojar – 16 minutes – 1957


À minuit, une fois les lumières des maisons éteintes, un lutin descend du ciel étoilé à l’aide d’un parapluie magique et pénètre dans une chambre d’enfant. Les jouets prennent vie et se lancent dans un spectacle éblouissant.

On suit un petit lutin à l’allure de leprechaun volant de toit en toit jusque dans une chambre d’enfant où, avec l’aide de ses pouvoirs, il va créer une ambiance de fête. Des poupées à l’acrobate, tout le monde y participe joyeusement. Dans une stop motion impressionnante pour l’époque les jouets deviennent mobiles, et même si les poupées en porcelaine vivantes m’ont renvoyée à des souvenirs de films fantastiques qui font froid dans le dos (Halloween is coming !), Le petit parapluie offre de beaux moments de poésie. Les instants où les jouets dansent, accompagnés de bulles dorées, devant des peintures de style Renaissance sont d’une rare délicatesse et emmènent l’univers du cirque dans un imaginaire toujours bienvenu !

Deux cœurs en piste de Zdenek Ostrcil – 9 minutes – 1983

Dans un cirque ambulant, une jeune acrobate et un clown sont amoureux, mais le reste de la troupe étant très jaloux, il leur faudra surmonter bien des épreuves avant que leur amour ne soit accepté !

Cette histoire, pour le moins classique, reprend le principe du couple amoureux et maudit au sein d’un cirque. La jeune acrobate et le clown se font clairement mettre la misère par les autres artistes. De la corvée de pommes de terre au lavage à la main des tenues de spectacle, il ne fait franchement pas bon à être une jeune pousse dans cet univers là. Ce court-métrage ressort surtout par son esthétique originale façon vitrail, très colorée et à vrai dire, il est dommage qu’il reste coincé dans sa narration romantique.

Monsieur Prokouk l’acrobate de Karel Zeman – 11 minutes – 1959

Le cirque plein d’originalité de M. Prokouk arrive en ville. Il en est le « clou » du spectacle, avec un numéro très impressionnant de patinage avec un lion. Mais le lion avale son fameux chapeau !

Monsieur Prokouk, avec son chapeau et sa moustache possède des airs de Popeck gaffeur, ce qui le rend tout de suite très attachant. On voyage avec lui et la caravane du cirque très animée par les différents artistes, les musiciens ambiancent le convoi avec rythme, l’acrobate prépare son numéro. Il est agréable de bouger avec ce petit groupe. La stop motion se distingue par une stylisation tout en rondeurs et leurs yeux en bouton, les jambes de l’acrobate sont élancées dans une forme presque triangulaire alors que Monsieur Prokouk et le lion se rejoignent dans leur design cartoony, comme des cousins lointains des Peanuts de Schulz. L’univers du cirque se distingue par une identité visuelle forte, en adéquation avec la légèreté de l’histoire, permettant ainsi de terminer cette compilation en douceur.

Au final,

L’anthologie Quel cirque ! explore l’univers du spectacle dans son aspect poétique, ludique et romantique dans une ambiance joyeuse. Mes coups de cœur vont au court Le petit parapluie pour sa poésie inattendue et à Monsieur Prokouk l’acrobate pour son fun et sa légèreté assumée. Je tiens à souligner le gros travail d’introduction fourni par Malavida par le biais d’une voix off enjouée expliquant le contexte de chaque histoire ce qui permet aux plus petits de profiter du spectacle sans sur-solliciter les parents. Je vous invite donc à y aller, vous déconnecterez pour une bonne demi-heure de fête colorée !

Sortie en salles le 11 octobre 2017, cette anthologie est distribuée par Malavida Films.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *