Après le retour de Samourai Jack il y a quelques semaines, Adult Swim vient de lâcher encore une belle bombe en annonçant le retour de FLCL, ou Fooly Cooly, OAV de l’an 2000 en six épisodes complètement barges issue réalisée à l’époque par Kazuya Tsurumaki et produit du FLCL comitee, regroupant les studios Gainax et Production I.G.

Collaborant avec Production I.G. pour une diffusion sur Toonami aux USA, Adult Swim a carrément lancé deux saisons en production, découpant les douze épisodes en deux saisons de six chacune, prévue pour fin 2017- début 2018. Et voici le synopsis de cette suite, qui donne une idée de ce qui va être inscrit dans la continuité thématique ou narrative de ce que nous connaissons déjà, sachant que ces nouveaux arcs seront également réalisés par Kazuya Tsurumaki !

[message]Dans la nouvelle saison de FLCL, les années ont passé depuis que Naota et Haruko ont eu leurs aventures. Pendant ce temps, la guerre entre les deux entités que sont la Mechanical Mechanica et la Fraternité fait rage à travers la galaxie. Hidomi, une jeune fille qui ne pense pas que sa vie tout à fait moyenne puisse révéler de surprise jusqu’au jour où elle rencontre sa nouvelle enseignante fraîchement arrivée en ville, Haruko. Rapidement, la Mechanical Mechanica passe à l’offensive et Hidomi découvre en elle un secret qui pourrait sauver le monde, un secret que seule Haruko peut déverrouiller. Mais pourquoi Haruko est revenue sur Terre ? Qu’est-il arrivé à la Rickenbacker 4001 qu’elle a laissé à Naota ? Où a donc disparu Canti le robot ? [/message]

Même si on peut jaser sur l’opération créativement peu risquée de la part d’Adult Swim de parier sur un nom culte de la japanime pour remplir sa grille de programme, le délire absurdiste que représente la série est digne d’intérêt, d’autant plus que son rapport à la narration est bien lâche, un peu à l’image de Space Dandy, qui fut également diffusé sur Toonami outre-atlantique, l’un des principaux pourvoyeurs télévisuels d’animation japonaise aux USA.

Il est très intéressant de voir de plus en plus de commandes directes de la part des pays étrangers sur ce type de série, qui montre l’évolution du marché de l’animation japonais, qui doit s’ouvrir à l’international s’il ne veut pas péricliter.

De plus, si vous êtes novice, il est très facile de se mettre à la page en trouvant l’OAV en vidéo. De mon côté, je ressors mon blu-ray !

Les closing credits de FLCL, pour le plaisir

Source : le facebook d’Adult Swim, le twitter de Jason DeMarco.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *