Quoi de neuf depuis le compte-rendu fait par Coralie en 2017 ? C’est ce que nous allons découvrir avec Warner Bros Animation pour la télévision et le désormais célèbre WAG pour le grand écran. Allison Abbate, vice présidente du Warner Animation Group, et Jinko Gotoh, productrice exécutive pour La Grande Aventure Lego 2 ont toutes deux renouvelé leur soutien à l’association Women In Animation qui tenait conférences et rencontres durant la durée du festival.

1000 minutes de Looney Tunes !

Warner Bros Animation réinvente les Looney Tunes, icônes de la grande époque des cartoons nous ayant introduit Bugs Bunny, Daffy Duck, Porky et tant d’autres découvert en avant-programme des films et pour les grands enfants que nous sommes, grâce aux cases de Fr3 et la mythique émission Ça cartoon diffusée sur Canal +.

Peter Browngardt présente les nouveaux Looney Tunes (© Le Film Français)

Peter Browngardt, déjà derrière Super Fort Awesome et l’excellente Uncle Grandpa, est aux commandes de cette vague de nouveaux épisodes, qui constitueront pas moins de 1000 nouvelles minutes qui seront produites par différents artistes qui pourront apporter leur sensibilité personnelle et leur style propre (certains seront plus art déco, d’autre plus plat, etc.) aux personnages pour une animation toujours en 2D, une affirmation qui a suscité l’enthousiasme dans le public de la salle Pierre Lamy.

Le plan est de distribuer ces 1000 nouvelles minutes, découpées en 200 épisodes entre 1 et 6 minutes , soit par le modèle traditionnel de diffusion comme la télévision mais aussi par les app possédées par Turner et les plate-formes mobiles.

Pour enfoncer le clou, il nous a été diffusé un épisode complet en animatique titré « La malédiction de l’oiseau singe », avec Daffy Duck et Porky en aventuriers à la recherche d’un trésor maudit. Au-delà de la parodie d’Indiana Jones et des gags en rafale, je n’ai pas été si emballée que ça : peut-être attendais-je plus qu’un retour aux sources pour ces personnages ? Les futurs épisodes me donneront tort ou raison, nous verrons !

Les Teen Titans passent par le grand écran (mais pas chez nous).

Teen Titans Go ! Voilà une série dont on vous a déjà parlé lors d’un éditorial qui la défendait et qui, au cours de ses 5 saisons déjà diffusées, a introduit ces personnages au jeune public avec irrévérence et une bonne dose d’absurde. Pour celles et ceux qui ignorent qui sont les Teen Titans, ils sont un groupe de  super-héros composé de Robin, Cyborg, Starfire, Raven et Beast Boy (Changelin en VF) dont les aventures, dans cette version « Go ! » impliquent assez rarement de sauver le monde, mais plus de revenir au bercail sans perdre trop de plumes.

Le long-métrage Teen Titans Go! To The Movies repose sur le résumé suivant : »Aux yeux de l’équipe des Teen Titans, il semble que tous les superhéros majeurs ont eu droit à leur long-métrage dédié — sauf eux-même, évidemment ! Mais leur leader autoproclamé, Robin, est déterminé à remédier à cette situation, et d’être enfin vu comme une star et non un sidekick. Si seulement les têtes pensantes les plus en vue d’Hollywood pouvaient les remarquer. Avec quelques idées cinglées et une chanson dans leur cœur, les Teen Titans vont à Tinsel Town, certains de concrétiser leurs rêves. Mais quand le groupe est manipulé par Deathstroke dont le plan diabolique est de conquérir le monde, les enjeux sont autres. L’équipe voit ses liens se dégrader et leur amitié disparaitre, mettant le destin même de l’équipe Teen Titans en jeu ! »

Il nous a été projeté un clip hilarant du film, dans lequel l’équipe de jeunes héros remontent le temps pour éviter que les super héros aient leurs origines et restent des personnes normales. Comme l’a annoncé le co-réalisateur Peter Rida Michail, les moyens ont été mis pour que l’image et le son soient au niveau d’une sortie cinéma (dont nous n’aurons hélas pas la jouissance), et la masse de gags présentés lors des extraits valent leur pesant de rigolade, pour peu que vous aimiez les personnages de l’écurie DC Comics.

La Grande Aventure Lego 2 : le retour de Lord et Miller sauvera-t-il cette suite ?

Voilà un film qui a vu passer un grand nombre de noms pour tenter de faire éclore une histoire pertinente après celle de Lord et Miller, partis un temps sur le film Star Wars sur Han Solo. Basé sur une histoire écrite par Michelle Morgan et Dominic Russo, réécrite par Raphael Bob-Waksberg, à nouveau changée par Matthew Fogel et le duo revenu de son aventure dans les étoiles, La Grande Aventure Lego 2 est passé par tous les stades (un peu comme Tempête de Boulettes Géantes à son époque). De son côté, la productrice exécutive Jinko Gotoh est revenue sur la forte présence féminine dans la section des chefs de poste du film.

Aujourd’hui officiellement réalisé par Mike Mitchell (Les Trolls) et Trisha Gum (Lego Batman, le film), la bande-annonce du film révèle son lot de commentaire méta et un synopsis assez vague : « La bataille pour vaincre les Duplo et ramener l’harmonie dans l’univers LEGO emportera Emmet, Lucy, Batman et leurs amis dans des mondes lointains et inexplorés, dont une étrange galaxie où tout est musical. Leur courage, leur créativité et leur talent de maitre constructeur seront mis à l’épreuve pour révéler à quel point ils peuvent être spéciaux. »

Yéti & Compagnie : les petits pieds ne sont pas que des dinosaures

Ce ne sont pas moins de huit minutes de Yéti & Compagnie qui nous ont été présentées par Karey Kirkpatrick (Chicken Run, mais aussi des comédies live avec Eddie Murphy et des compositions musicales pour la scène), qui remplace Ryan O’Loughlin aux commandes de ce film produit par Glen Ficarra sur une idée originale de Sergio Pablos.

La première séquence nous présente Migo, un yéti convaincu que les humains existe, voulant découvrir le monde d’en bas, ce qui se fera de manière très cartoon  où, accroché à une corde, il se fracasse contre chaque accident de terrain présent en contrebas.

Migo rencontre Percy dans la séquence suivante, et nous permet de découvrir l’un des meilleurs gags qui nous ait été montré : les yétis et les humains ne peuvent se comprendre, la voix de l’humain ressemblant à des piaillements aux oreilles du yéti tandis que la voix de Migo sonne comme d’horribles grognements pour Percy !  Des quiproquos qui ne font que s’accumuler lorsque Migo tente de réchauffer le pauvre Percy en l’accrochant au-dessus d’un feu à l’aide d’une broche !

Avec une animation produite par Sony Pictures Imageworks, l’esthétique de Yéti & Compagnie est superbe, les décors sont riches en détails et les personnages expressifs, à la fois en hommage aux cartoons de la Warner et aux Muppets, auxquels on est obligé de penser à la vue de la tribu de Yétis, tout poilus et dégingandés et qui selon le réalisateur s’avouant lui-même inepte au niveau technique près de 200 heures de calculs pour être modélisés !

Le film possédera plusieurs passages chantés, ce qui sera une bonne chose vu le casting en version originale : Channing Tatum, James Corden, Zendaya, Common, LeBron James, Danny DeVito, Gina Rodriguez, Yara Shahidi, Ely Henry, Jimmy Tatro… Une bonne impression qui reste à confirmer dans les salles le 17 octobre 2018 !

Le grand absent : S.C.O.O.B.

Ce fut la déception de ce panel, car personne n’a vraiment évoqué ce projet, si ce n’est une image des personnage au sein de la vidéo de présentation faite par Allison Abbate. Même sort pour The Billion brick Race. Peut-être l’année prochaine ?

One Comment

  1. Pingback: Focus Studio - Paramount Animation débarque à Annecy avec "Le Parc des Merveilles" ! - Little Big Animation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *