21.01.2019

Mis en ligne le mois dernier, le nouveau trailer de la série Fruits Basket fait doucement parler de lui auprès des fans qui l’attendent au tournant avec impatience. Mais pourquoi un tel engouement autour de ce reboot annoncé en novembre 2018 par la revue Hana to Yume?

Revenons au début.

Tohru Honda, mignonne et courageuse lycéenne, vivait sous une tente dans les bois. Recueillie pour ses talents en matière de travaux ménagers par la famille de Yuki Soma, un de ses camarades de classe, Tohru vit maintenant entourée de garçons dans leur grande maison familiale. Ce qu’elle ignore, c’est que la famille Soma est victime d’une malédiction. Certains de ses membres se transforment, sous certaines circonstances, en un des douze animaux du zodiaque chinois ! Cette colocation entre Tohru et la famille Soma risque de leur réserver de nombreuses surprises…

Le manga original de Nastuki Takaya, édité en France chez Delcourt, tient en 23 volumes sortis entre 1998 et 2006. (Il connait d’ailleurs une « sorte » de suite depuis l’année dernière : Fruits Basket another). Considéré au départ comme un shôjo fantasy, le manga n’aura de cesse de surprendre par ses nombreux sujets psycho-sociologiques et son ambiance aussi drôle que sérieuse.

L’arrivée surprise et inattendue de ce reboot est l’occasion pour beaucoup de revenir sur la première adaptation de l’année 2001 animée par le studio Deen et portée chez nous par Déclic Images. Elle fut commencée et arrêtée alors que le manga n’avait pas encore trouvé de conclusion. Comme beaucoup, j’en fus très déçue.

Rien à redire sur la VF qui est sincère et travaillée (on retrouve Caroline Pascal aka Démétra dans Kaamelott dans l’interprétation du personnage principal de Tohru). Rien à revoir sur la qualité d’animation, la musique ou sur les choix esthétiques qui correspondent quasi-parfaitement au manga. Non, le vrai problème se situe sur l’intrigue qui passait complètement à côté de son scénario original, après quelques tomes et chapitres, inventant tant bien que mal une conclusion inappropriée à l’animé.

Que peut-on déjà déduire de ce nouveau petit trailer ?

  • L’animation, faite chez TMS Entertainment (Detective Conan), est modernisée : les visages et corps sont plus anguleux, plus détaillés. Le travail sur les couleurs et les effets de lumière surfent sur la vague des « reflets du soleil levant…couchant » (Violet Evergarden, Your Name…).
  • On nous fait comprendre que le scénario sait où il va : Les premières images mettent en scène des éléments révélés et illustrés en fin de manga. Pas de surprise, et un gros coup de soulagement pour les fans. On ne nous la fera pas deux fois !
  • Un grand respect néanmoins pour la première adaptation, puisque les choix de couleurs et certaines mises en scènes semblent se superposer naturellement.

On a hâte de voir ça ! Et vous ? Aviez-vous lu le manga ? Déçu.e.s ou non de l’animé, faites-le nous savoir en commentaire !

23.02.2019

Et on poursuit dans l’annonce de Fruits Basket avec son deuxième trailer paru aujourd’hui, qui continue de confirmer que cette réédition respecte son prédécesseur. On retrouve en effet plusieurs scènes quasi-conformes à l’ancienne série. Le dessin s’est bel et bien modernisé, le casting s’annonce tout neuf. Cela m’a rendu définitivement nostalgique des anciens dessins, très proches du manga d’origine. Mais j’ai tout de même hâte de voir les transformations animales !

L’animé est prévu pour le mois d’avril 2019 et disponible en streaming sur Funimation !

19.03.2019

Jamais deux sans trois ! Voici le troisième trailer posté par Funimation. Nous sommes à quelques semaines de la mise en streaming de la série. De nouveaux, des scènes rappellent la mise en corrélation du manga et de l’ancien animé. La nouveauté et vraie bonne surprise pour moi se situe autour du casting des voix, qui laissent à penser que les scénaristes ont enfin lu le manga ! L’animation est ultra dynamique et lumineuse !

Vite vite, on ne tient plus !

One Comment

  1. Pingback: Fruits Basket, retours sur la saison 1. - Little Big Animation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *