Après plusieurs mois de rumeurs, le couperet est tombé : le studio Ghibli n’est plus. Du moins, plus comme il l’a été les vingt-deux années précédentes depuis Porco Rosso.

Son directeur, Toshio Suzuki, a annoncé à la télévision japonaise la fermeture du département animation, constitué de salariés ayant signé des contrats à long terme et ne pouvant être rentabilisé sans projets d’envergures comme ceux de Miyazaki et Takahata (rappelons que le studio a principalement été fondé pour aider les deux hommes à réaliser leur vision artistique). La récente déconvenue au box-office de Souvenirs de Marnie aura donc scellé la décision.

Sans ses piliers, l’existence même de Ghibli en tant que studio d’animation était très discutée, et ce au sein même de l’entreprise, comme on pouvait le voir dans le documentaire Kingdom of dreams and madnessdiffusé lors du dernier festival d’Annecy.

« Ghibli » est juste un nom d’avion que j’ai choisi au hasard – Hayao Miyazaki

Il reste que ce « nouveau » Ghibli ne sera pas qu’une société de gestion des propriété intellectuelles et du merchandising, puisque la section « Nomonoma » dédiée à la publicité et constituée de freelances, reste en place sous la direction de Yoshiyuki Momose. Miyazaki, qui passait quand même tout son temps à squatter le studio malgré sa retraite, garde une petite équipe dédiée à ses projets.

En attendant… en attendant quoi, du coup ? Un nouveau projet, quelque chose de viable aussi bien économiquement qu’artistiquement et qui ne sera pas dévoreur de finances comme les précédentes productions de longs métrages qui ont grevé les finances du studios, ce qui nous rappelle que la liberté de création garde un prix. Koji Hoshino et Toshio Suzuki restent donc à l’affût d’un prochain artiste et d’un projet d’envergure qui permettra de rendre à nouveau les longs métrages d’actualité pour l’entreprise.

D’ici là, à bientôt.

Sources : ca-tsuka tumblrsomeoneone.blog116.fc2.com

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *