La série SheZow, crée par Scott Wade qui a été scénariste sur Les Bébés Looney Toons, raconte l’histoire d’un garçon de douze ans Guy Hamdom qui trouve un anneau de pouvoir. Ce dernier lui permet de se transformer en super héroïne toute de rose vêtue et en exclamant : « Allez ma fille ! »

Cette série produite par Kikstart Productions et Moody Street Kids a suscité de vives réactions après sa diffusion en Australie à partir de décembre 2012. Le leader de la Ligue Catholique Bill Donahue a critiqué SheZow sur le fait qu’elle exposerait les enfants à un changement de sexe inapproprié pour leur âge. Il a dit : « L’audience ciblée n’est pas ici adulte. Elle est jeune, la plupart d’entre eux pourraient être perturbé à propos de leur sexualité. »

Le porte parole du GLAAD australien (Mouvement des Gays, Lesbiens et Transexuels ) Rich Ferrero lui a très justement répondu ceci : « Je ne pense pas que la série ait pour but de bousculer les genres autant que les Télétubbies soient gays parce qu’un de leurs personnages est violet et porte un sac à main. »

Pour ma part, je trouve les propos de Bill Donahue sans fondement. Il s’agit là d’une série qui aborde la découverte des habitudes du sexe opposé d’un point de vue ludique et comique. J’espère que cette série va toucher un large public et perdurer.

NDR : Titre en référence à la chanson de Christophe Willem « Double jeu ».

Sources : Cartoon Brew, et le très bon article de Dan Roth.

SheZow – Bande-annonce en version originale sans sous-titres

NDR : Titre en référence à la chanson de Christophe Willem « Double jeu ».

2 Comments

  1. Le problème n’est pas que le héro devienne une fille, le problème est qu’elle devient une fille ROSE à PAILLETTE avec des pouvoir de type HURLEMENT de FILLETTE et un arsenal de GADGET COSMETIQUE. C’est pas un peu caricaturale et légèrement misogyne ?

    Prodige

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *