Après les « vacances forcées » et le départ de John Lasseter puis la sortie des Indestructibles 2 qui a dévasté le box-office, Pixar a lancé la promotion de Toy Story 4, un exercice fastidieux s’il en est lorsqu’on a déjà vécu la publicité des deux suites précédentes. Voici donc, après les posters sur fond blanc avec le premier Toy Story 1 et 2, puis sur fond noir avec le 3, les fonds texturés sépia digne d’Instagram sépia du prochain opus !

On peut dire que la promotion des films suit une certaine tendance… seul le logo a disparu, les personnages étant suffisamment distinctifs depuis 1995

Lors des premiers retours sur la production, le scénario tournait autour du personnage de la Bergère, et un certain nombre de versions ont été réalisées par Rashida Jones et Will McCormack avant que ces derniers ne lâchent l’éponge, notamment selon Jones en raison « d’une inégalité des voix créatives pour les minorités » sur le projet, comme l’indiquait le communiqué de presse lors de leur départ en novembre 2017 :

« Nous sommes partis en raison de désaccords créatifs et, plus important encore, de différences philosophiques. Il y a tant de talents chez Pixar, et nous restons de grands fans de leurs films. Toutefois, c’est une culture où les femmes et les hommes de couleur ne jouissent pas d’une voix créative égale.”

Un communiqué qui donne le ton de l’ambiance dans le studio avant même que n’éclate l’affaire Lasseter. La scénariste Stephany Folsom (Star Wars Résistance) a pris le relais de l’écriture du film, le vétéran Josh Cooley (Le premier rendez-vous de Riley, Vice versa) récupérant quant à lui la réalisation du film. Est-ce que ce quatrième épisode suit toujours la ligne narrative annoncée à ses débuts ? Rien ne permet de l’affirmer à la lecture du résumé fourni par Disney :

Woody a toujours privilégié la joie et le bien-être de ses jeunes propriétaires – Andy puis Bonnie – et de ses compagnons, n’hésitant pas à prendre tous les risques pour eux, aussi inconsidérés soient-ils. L’arrivée de Forky, un nouveau jouet qui ne veut pas en être un dans la chambre de Bonnie met toute la petite bande en émoi. C’est le début d’une grande aventure et d’un extraordinaire voyage pour Woody et ses amis. Le cow-boy va découvrir à quel point le monde peut être vaste pour un jouet…

Rien n’est moins sûr, d’autant plus que la première bande annonce du film, très (trop ?) facile, n’a pas laissé une trace indélébile sur internet, éclipsée par le succès de celle de Détective Pikachu, au point où un deuxième teaser présentant les personnages joués par Keegan-Michael Key et Jordan Peele (Wendell & Wild avec Henry Selick pour Netflix) a été postée le lendemain même !

Ducky et Bunny ont été designé par Deanna Marsigliese (Les Indestructibles 2, Vice Versa)

Alors, a-t-on envie d’un quatrième Toy Story ? Difficile de juger à l’heure actuelle vu l’ambiance médiatique qui entoure le studio, et ce malgré le rouleau compresseur publicitaire de Disney. Car Toy Story 4 ressemble surtout à un film fait pour les mauvaises raisons, bien que les derniers moyens métrages sortis ces dernières années, depuis Toy Story : angoisse au motel à Toy Story : Hors du temps, sont très honnêtes.

Mais de là à relancer une fois encore un long métrage sur ces personnages… On sent que le studio cherche à rentabiliser au maximum ses personnages connus avant d’entamer une série de projets originaux déjà vus comme risqué par les actionnaires. A la fin, le public fera son choix !

Toy Story 4 sortira en France le 26 juin 2019, donc juste après le Festival international du film d’animation d’Annecy, où on peut imaginer qu’il y aura un débarquement en force des équipes de Pixar pour soutenir le film et montrer le futur du studio au travers des prochains projets originaux !

Toy Story 4 – bande annonce en version française

Toy Story 4 – bande annonce « réaction » en version française

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *