Depuis le 6 octobre 2018 22h, grâce au simulcast sur Wakanim, sont arrivés les nouveaux épisodes de « Alicization », la troisième et nouvelle saison de Sword Art Online. Ce nouvel arc fait bien suite au deux saisons ainsi qu’au film Ordinal Scale sorti fin 2017 en France (dont vous pouvez re-lire l’avis de Mu’ et Nico juste là). Voici donc une nouvelle aventure qui commence, in medias res, dans un monde médiéval, avec Kirito enfant qui donne des coups de hache dans un arbre gigantesque !

sword art online alicization

Kirito se réveille dans un gigantesque monde virtuel fantastique. Sa mémoire lui faisant défaut, il se lance à la recherche d’indices. C’est au pied d’un arbre noir qu’il fait la rencontre du jeune Eugeo. Bien qu’étant un NPC, un personnage de ce monde virtuel, ce dernier est capable de ressentir et d’exprimer des sentiments humains. Alors que Kirito continue à chercher un moyen de se déconnecter, il se souvient avoir déjà couru avec Eugeo sur la montagne où ils se trouvent. Mais comment est-ce possible, ce souvenir ne devrait normalement pas exister ? Qui plus est, une jeune fille aux cheveux blonds est présente dans ce souvenir : Alice. Un nom qu’il ne faut à aucun prix oublier…

L’épisode 1 reprend entièrement le tome 1 du manga sorti en juin 2018 (avec quelques ajouts que j’ai apprécié et des choix de cliffhangers attendus ! ). Niveau esthétique, nous retournons à l’origine des univers dans un style médiéval mais fantasy (où la magie est présente contrairement à l’Aincrad) teinté d’une ambiance technologique digne d’un Big Brother angoissant (le vocable utilisé est celui des joueurs, les objets ont un temps de vie limité…Mais tout semble être leur réalité). Le rythme est un peu lent, à la manière du premier épisode de l’arc Aincrad. On sent l’envie de redémarrer complètement l’histoire et l’intrigue. Le dessin est toujours d’une grande qualité. Kirito, Asuna, Sinon, et les autres continuent de mûrir sous nos yeux…

SAO alicization
Alice, Eugeo, Kirito.

Sans entrer dans les détails, on retrouve et on poursuit les interrogations que posent la saga sur l’intelligence artificielle, la véracité d’une émotion numérique ou organique, la perception du temps, la mémoire. Et l’importance de ce qui est réel ou non, mais qui n’en reste pas moins vrai… Contexte tout à fait pertinent à l’univers d’Alice aux Pays des merveilles, qui semble servir de trame de réflexion et de construction de ce projet « alicization ». (Le personnage d’Alice, blonde aux yeux bleus, affublés d’une tenue de petite servante blanche et bleu ne sera pas sans rappeler une autre Alice bien moins polie mais tout aussi aventureuse….)

Pour plus de spoilers et d’enthousiasme hystérique, je vous invite à aller regarder l’opening révélé en fin de cet épisode nommé « Beginning » avec un super morceau de LiSA « ADAMAS ». Et je vous dis à bientôt, tous les samedis entre 23h et minuit, pour la suite des aventures de Kirito dans l’Underworld ! Link Start !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *