Après vous avoir présenté et donné un aperçu de l’atmosphère du pilote FJER, j’ai eu envie d’aller plus loin en posant quelques questions à Jeannette Nørgaard réalisatrice, scénariste et directrice artistique au sein de Sønc.

Sous une lune rouge sang, Crane, une jeune femme oiseau se prépare à un rituel dans le bar du Bird’s Nest. Hawker, qui est pour elle comme un père, un leader et un amant, la met en garde : si elle échoue, elle devra mourir. Alors qu´elle accomplit la danse rituelle sous les yeux d’Hawker, une inconnue fait son entrée et entrave sa performance, l´empêchant d´accomplir le rituel. C´est ainsi que débute l´histoire initiatique de FJER; dans un unique mélange d’animé-nordique et de musique électro, la série explore le processus d’émancipation et la découverte de sa propre sexualité.

J’ai eu l’occasion d’échanger avec la créatrice aux multiples talents Jeannette Nørgaard autour des intentions et des inspirations de la web-série FJER, situé dans l’univers Equinox Noir.

Comment avez-vous créé l’univers d’Equinox Noir ? Quelle a été la genèse du projet, était-il dans un coin de votre tête depuis longtemps ?

Le projet a commencé il y a quelques années avec l’idée abstraite d’un personnage qui serait liée à une destinée à laquelle elle ne pourrait se raccrocher. A ce moment-là, j’ai développé une curiosité vis-à-vis du concept de la liberté de penser sans compromis, ce qui s’est ensuite transformé en fascination pour le procédé même d’émancipation. Ce procédé est très intérieur, et je voulais l’amener en dehors des personnages en les installant dans un monde de fantasy. Au fur et à mesure des années, cet univers est devenu de plus en plus établi et détaillé.

L’univers visuel de FJER me rappelle la période très colorées des nineties et la modèle de mode de Jean-Paul Goude, Grace Jones. Quelles icônes vous ont influencées ou quelles ont été les inspirations pour créer ce projet ?

J’ai été inspiré par des sentiments, des humeurs. Au début du projet, je ne regardais pas du tout de visuels. J’écoute beaucoup de musique, je pense, je ressens et j’ai des flashs d’images dans mon esprit. Une fois je connais le cœur de la direction où je veux aller, tout m’inspire. Films, art, mode, photographie, le chemin que je prends pour aller travailler. Mais là, il y a une artiste qui retient cette inspiration, la photographe de mode Elizaveta Porodina.

Pooltime par Elizaveta Porodina

Les personnages de Crane et Hawker sont très distinctifs par leur forte féminité et masculinité. Comment avez-vous conceptualisé et écris ces personnages ?

Crane et Hawker sont des contrastes. Ils sont le ying et le yang. Des opposés symboliques qui créent un tout.

Que pouvez-vous nous dire sur la construction narrative des séries Equinox Noir ? Y aura-t-il différents styles graphiques selon les arches que vous souhaiteriez développer ?

Equinox Noir sera le support de différentes histoires racontées sur différentes plateformes avec différents protagonistes. La première histoire est une web-série à propos de Crane. Les styles graphiques ont évolué depuis le début du projet, et cela devrait continuer après les web-séries.

FJER – Pilote, extrait #1

FJER – Pilote, extrait #2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *