Et c’est désormais officiel. Après quelques jours de rumeurs de rachat et les tentatives de vente à Sofbank ou encore Hasbro, Dreamworks Animation vient d’être acquis par le câblo-opérateur Comcast pour la bagatelle de 3.8 milliards de dollars (ce qui est bien plus que la valeur de l’entreprise, estimée à 2.8 milliards). La transaction aura lieu fin 2016, soumises aux autorités compétentes des USA  avant finalisation. DreamWorks Animation rejoindra à ce moment là le giron de NBC Universal, société qui regroupe les secteurs du divertissement (dont Illumination Entertainement) à l’intérieur de Comcast.

“DreamWorks Animation est une belle addition à NBC Universal,” a déclaré Steve Burke, président de l’entreprise. “Jeffrey Katzenberg et DreamWorks ont créé des marques de films dynamiques et une grande librairie de personnages et de marques. DreamWorks va contribuer à l’expansion de nos films, de nos chaînes de télévision, nos parcs à thème et nos produits dérivés pour les années à venir. Nous avons vécue six années extraordinaires dans le domaine de l’animation avec le succès de l’émergence d’Illumination Entertainment et les brillantes équipes d’Illumination Mac Guff. Les prospections de notre futur ensemble sont exhaltantes. Nous sommes chanceux d’avoir le fondateur d’Illumination, Chris Meledandri, pour aider les affaires de DreamWorks Animation à s’épanouir dans l’avenir.”

C’est donc l’actuel patron d’Illumination, Chris Meledandri, qui va prendre le contrôle de DreamWorks Animation. Jeffrey Katzenberg reste quand à lui consultant pour NBC Universal et président de DreamWorks New Media, qui contient Awesomeness TV et NOVA. Il est intéressant de voir que tout ça se produit alors que les bénéfices de DreamWorks Animation sont revenus dans le vert après l’explosion de leur département TV, tandis que les films d’animation, qui sont considérés comme un investissement risqué, restent un peu en carafe après un petit regain de vitalité grâce au succès de En Route ! (qui va d’ailleurs donner naissance à une série TV sur Netflix).

Il sera intéressant de voir les bouleversements que Meledandri va apporter à DreamWorks Animation, autant au niveau artistique que dans les caps à donner après les mésaventures des dernières années. On peut se demander si ces changements auront des conséquences sur le line-up prévu alors par DreamWorks Animation. Une page se tourne…

Source : Worldscreen

One Comment

  1. Pingback: DreamWorks Animation et Universal annulent "Les Croods 2".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *