Le studio sud-coréen Now or never, déjà à l’origine en 2014 de Satellite Girl and Milk Cow (diffusé en France lors d’une séance unique aux Utopiales en 2015) nous présente son nouveau long-métrage à nouveau réalisé par Hyeong-yoon Jang : Ireesha, The Daughter of Elf-king.

Le destin du monde des elfes est entre les mains de la plus ordinaire des filles, Ireesha. Cette lycéenne se retrouve témoin de l’accident de voiture qui emporte son ami, Jinseok, mais elle y voit également un être mystérieux lui voler son âme. Alors qu’elle lutte avec sa culpabilité, une grenouille parlante vient à sa rencontre. Celle-ci gonfle jusqu’à prendre taille humaine puis la conduit dans le monde des elfes où elle rencontre l’un des ses représentant, Roby. Il lui explique que les ténèbres ont envahi le royaume féerique à cause du Roi Elfe, également à l’origine du vol de l’âme de son ami. Pour sauver Jinseok et briser la malédiction que le Roi Elfe a jeté sur elle, Ireesha part à l’aventure dans le monde des elfes avec deux amis féériques.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avec une formule très éprouvée actuellement au sein de l’animation asiatique (la plongée dans un monde fantastique), Ireesha, The Daughter of Elf-king saura-t-il faire mieux que Lost in the Moonlight, long-métrage présenté à Annecy il y a deux ans de ça ? Vu la qualité et l’étrangeté de Satellite Girl and Milk Cow, c’est tout le mal que l’on peut souhaiter à cette histoire de Roi Elfe et d’une jeune fille accompagnée par un crapaud géant et une… guitare qui parle ? Un duo plutôt curieux mais qui a des possibilités. Faisons confiance au pedigree de Hyeong-yoon Jang, et peut-être une sélection au futur Festival International du Film d’Annecy, qui sait ? 

Ireesha, The Daughter of Elf-king sortira en Corée du sud le 26 septembre. Nous guetterons le box office local pour voir si le succès est au rendez-vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *