Critique Vidéo – The First Slam Dunk


Après un passage au festival d’Annecy et en salles, The First Slam Dunk, réalisé par Takehiko Inoue, est disponible en DVD, Blu-Ray et VOD à partir du 1er mai grâce à Wild Side :

Le meneur de jeu de Shohoku, Ryota Miyagi, joue toujours intelligemment et à la vitesse de l’éclair, contournant ses adversaires tout en gardant son sang-froid. Né et élevé à Okinawa, Ryota avait un frère aîné de trois ans de plus. Sur les traces de ce dernier, joueur local célèbre dès son plus jeune âge, Ryota est également devenu accro au basket. En deuxième année de lycée, Ryota fait partie de l’équipe de basket-ball du lycée Shohoku, aux côtés de Sakuragi, Rukawa, Akagi et Mitsui, et participe au championnat national inter-lycées. À présent, ils sont sur le point de se mesurer aux champions en titre, les joueurs du lycée Sannoh Kogyo.

Le match inter-lycées entre les équipes de Shohoku et Sannoh prend place dans la ville d’Okinawa. Les décors réalistes urbains sont constamment surplombés d’une chape de nuages. L’atmosphère changeante de cette ville côtière apporte de la densité et une aura contemplative qui permet de s’impliquer dans les différentes émotions traversées par les joueurs, ainsi que les enjeux familiaux de Ryota.

La narration de The First Slam Dunk arrive à imbriquer le déroulé du match et l’histoire personnelle de Ryota. Les souvenirs jaillissent de manière pertinente afin de susciter l’empathie nécessaire en tant que spectateur pour rester au cœur de l’action. Chaque concurrent possède ses propres doutes et jauge frontalement l’adversaire, quitte à taper dans l’ego. Le personnage Sakuragi m’a touché par son attitude drôle et chaotique, surtout que son destin va prendre une tournure tragique.

Cette approche intense des concurrents et du sport évoque la série animée Ping Pong du studio Science Saru, adaptée du manga de Tayo Matsumoto par son intensité et à son aspect immersif au sein même du jeu. La mise en scène de Takehiko Inoue, aussi auteur du manga d’origine, permet de se sentir au près du terrain et des échanges parfois musclés entre les compétiteurs, les regards entre Akagi et Kawata soutiennent la ferveur de la rencontre. Aussi, les mots salés ne manquent parfois pas dans l’équipe même de Shohoku.

L’édition DVD comporte une interview complète de Takehiko Inoue où il évoque ses différents personnages, le travail de communication avec ses équipes lors de son passage à la réalisation et son lien particulier qu’il entretient avec le basketball. Ce bonus se présente comme un complément efficace au long métrage qui est déjà très généreux en lui-même.

The First Slam Dunk parvient à être efficace tout en préservant les aspérités des différents personnages, on a la sensation de vivre la rencontre avec eux. La découverte du film m’a donné envie de lire le manga, ce qui en fait un point d’entrée réussi. Je sors d’une période de déception cinématographique assez forte (pas merci Kung Fu Panda 4), donc ce long métrage sportif m’a apporté la bouffée d’air frais dont j’avais besoin.

Si d’ailleurs vous hésitez de peur d’être perdu vis à vis du manga, saisissez la balle au bond, vous ne serez pas déçu, The First Slam Dunk prenant le parti de raconter un événement pivot de l’histoire depuis le point de vue d’un autre personnage et de son histoire personnelle.



Dernières publications

  • Henry Selick veut adapter « L’océan au bout du chemin »

    Henry Selick veut adapter « L’océan au bout du chemin »

    Après Coraline, la malchance autour du projet The Shadow King et un retour en bonne et due forme avec Wendell et Wild, le réalisateur Henry Selick a annoncé hier au Festival International du Film d’animation d’Annecy, en marge du panel talent auquel il participait, qu’il aimerait beaucoup adapter le roman de Neil Gaiman en long…

  • Annecy 2024 – On a vu les vingt premières minutes de « Le Seigneur des Anneaux : La guerre des Rohirrim »

    Annecy 2024 – On a vu les vingt premières minutes de « Le Seigneur des Anneaux : La guerre des Rohirrim »

    Retour à la grande salle de Bonlieu pour une séance événement du Seigneur des Anneaux : La guerre des Rohirrim, présentée par un Andy Serkis en sandales (il a tout compris) où Jason DeMarco (Vice président Action & Anime chez Warner Discovery), Philippa Boyens (co-scénariste de la trilogie originale, et ici productrice), Kenji Kamiyama (Ghost…

  • Annecy 2024 – Chris Sanders et Jeff Hermann nous parlent du « Robot Sauvage »

    Annecy 2024 – Chris Sanders et Jeff Hermann nous parlent du « Robot Sauvage »

    Alors que les premières images ont été dévoilées ce matin au Festival International du film d’animation d’Annecy, Le Robot Sauvage se dévoile un peu plus avec une nouvelle bande annonce. La sortie du film est prévue pour le 9 octobre prochain dans nos salles. Impatience ! Le Robot Sauvage suit l’incroyable épopée d’un robot –…