Dans le cadre de Japonismes 2018, les 100 ans de cinéma japonais s’offre une troisième partie titrée « Japon aujourd’hui », où on retrouve des artistes nationaux parlant de leur pays au présent et aussi, évidemment, de l’animation !

Avis aux cinéphiles : le dernier volet de « 100 ans de cinéma japonais », la plus grande manifestation organisée en France autour du 7e art nippon, se déroulera du mercredi 6 février au mardi 19 mars 2019 à la Maison de la Culture du Japon de Paris et à La Cinémathèque française. 37 films réalisés tant par de jeunes cinéastes que par des grands maîtres, offriront au public parisien un reflet du cinéma japonais contemporain. Des nouveautés aux classiques, des rencontres aux séances inédites, des invités prestigieux à ceux qu’il faut absolument découvrir, « 100 ans de cinéma japonais » c’est l’événement cinématographique de la rentrée à ne pas manquer !

Cette 3e partie, qui durera du mercredi 6 février au mardi 19 mars entre la Maison de la Culture du Japon à Paris et la Cinémathèque Française, regroupera quelques 37 films dont 17 inédits, 15 invités pour 21 rencontres !

Du coté des acteurs et actrices, seront présents Aoi Miyazaki (Rages, Les Enfants-loups Ame et Yuki, Eureka, Chronicle of My Mother), Takako Tokiwa (Somebody’s Xylophone, HANAGATAMI) ou encore Koji Yakusho (L’Anguille, Cure, The Woodman and the Rain, The Blood of Wolves, The Third Murder, Tampopo).

L’occasion de voir Shin Godzilla sur grand écran inédit en France !

Côté réalisation, Momoko Ando (avant ça romancière et ayant adapté son premier roman, 0,5mm, au cinéma), Shinji Aoyama (Eureka, Desert Moon), Ryosuke Hamaguchi (Intimacies, Asako 1&2 actuellement en fin d’exploitation en France). Le vétéran des effets spéciaux Shinji Higuchi (Lorelei, The Sinking of Japan, L’attaque des titans partie 1 et 2 et Shin Godzilla, co-réalisé avec Hideaki Anno). Daishi Matsunaga
(Pieta in the toilet, Hanalei Bay), Nobuhiko Obayashi (House, Hanagatami), Shuichi Okita (The Woodman and the Rain, Mori the Artist’s Habitat), mais aussi Junji Sakamoto (Knockout, Ernesto, The Project), Kazuya Shiraishi (Lost Paradise in Tokyo, Birds Without Names, The Blood of Wolves) ou encore Lee Sang-il (Rages, Unforgiven).

Côté animation, sera présent Mamoru Hosoda, tout fraîchement auréolé d’un Annie Award du meilleur film d’animation indépendant avec Mirai, ma petite soeur, ainsi que Shunji Iwai (Hana & Alice mènent l’enquête, mais avant ça une solide carrière dans le cinéma live avec Love Letter, The Bride for Rip Van Winkle, et Hana et Alice).

Vous pouvez retrouver l’ensemble de la programmation partagée entre la Cinémathèque Française et la maison de la culture du japon à Paris  sur Japonismes.org.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *