Après une trajectoire brillante en festivals, depuis Annecy jusqu’au Siggraph et plus d’une trentaine de prix amassés en plus des nominations, Hybrids, le court métrage de Florian Brauch, Matthieu Pujol, Kim Tailhades, Yohan Thireau, Romain Thirion, issus de MoPA, est désormais en ligne pour tous le monde !

Lorsque la faune sous marine doit s’adapter a une pollution environnante, c’est toute la chaîne alimentaire qui évolue…

Tous comme le récent court métrage des Gobelins sur le réchauffement climatique, Hydrids aborde frontalement l’idée que la nature s’adaptera in fine à toute la pollution que l’humanité laisse derrière elle, et l’idée même que la chose se déroule dans un futur possiblement post apocalyptique rejoint le postulat du long métrage Deep, de Julio Soto Gurpide, où des animaux certes bien moins abîmés et réalistes que ceux qui nous sont présentés ici devaient survivre parmi des éléments hostiles.

Ici, l’esthétique est bien plus réaliste et met le malaise, sans délaisser le spectaculaire via des poursuites basées sur la morale qu’il y a toujours un plus gros poisson… les idées visuelles se révèlent être des mélanges entre objets du quotidien et du monde animal. Elles sont toujours bien pensées et permettent l’exécution d’idées de mise en scène dynamique dans la fluidité des courants de l’océan.

Actuellement en tournée pour faire voir le film à un maximum de monde dans le but d’accéder aux shortlists des Oscar 2019, les réalisateurs se dirigent à l’heure actuelle vers Portland pour montrer Hybrids chez Laika Studio. Quant à vous, cher lecteur, vous avez un mois pour profiter du film avant qu’il ne disparaisse à nouveau de l’internet !

Hybrids – le film

Hybrids – Le making of

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *