She-Ra et les princesses aux pouvoirs, le reboot signé Netflix et DreamWorks est avancé au 13 novembre 2018 ! Mais qui est-elle ? (Who is She…Ra ?)

She-Ra, la princesse du pouvoir ou She-Ra, Princesse de la puissance au Québec est d’abord une série télévisée d’animation américaine en 93 épisodes de 21 minutes, créée par Lou Scheimer et Joseph Michael Straczynski et diffusée entre le 9 septembre 1985 et le 2 décembre 1986. La série de deux saisons fut le pendant de Musclor (He-Man en version originale) après le long métrage Les Maîtres de l’Univers : Le Secret de l’épée. Elle introduit l’idée de la princesse guerrière capable de défendre les opprimés tout autant que ses homologues masculins.

She-Ra
Adora transformée en She-Ra avec Eclair transformé en Fougor

Elle raconte les aventures de la princesse Adora, enlevée à sa naissance, qui se révèle être la sœur jumelle du prince Adam alias Musclor. Elle devient la cheffe de la grande rébellion contre la Horde, dictature galactique qui sévit sur la planète Ethéria, grâce au pouvoir de l’épée légendaire qui lui confère les pouvoirs de la guerrière She-Ra. 

« Par l’honneur du crâne ancestral …. Je détiens le pouvoir  ! », « She-ra ! sheeeee-Ra ! »….

Netflix a annoncé le reboot de la série produit chez DreamWorks Animation Television (Voltron, Turbo FAST, En Route : Les Aventures de Tif et Oh) pour le 13 novembre 2018 : She-Ra et les princesses aux pouvoirs alias « She-Ra and the Princesses of Power ». Et autant dire que l’ambiance a bien changé …

Qu’est-ce qu’on garde ?

D’après le trailer, le mythe de l’héroïne-élue : On garde l’identité secrète d’Adora et sa transformation en guerrière She-Ra par la volonté de l’épée (Les artefacts magiques ne répondant qu’aux élu.e.s ça marche toujours ! TMTC Excalibur). On garde le désir d’équilibre et d’unification dans la rébellion…

Qu’est-ce qu’on change ?
  • Le costume. Adora fait plus adolescente que dans la série originale, et son costume est moins sexualisé (short, plastron montant….)
  • L’ambiance. Moins fantasy des années 80 et plus de science-fiction et de magie des années 2010… Youpi ! On notera l’influence des space-opera tels que Star Trek, Clone Wars, Star Wars Rebels…
  • L’humour. C’est la tendance de notre nouvelle décennie, du cynisme, du décalé… Citons le trailer « Elle est comme les autres princesses, que des paillettes et aucune profondeur…. »
  • L’intrigue. [SPOILER HYPOTHÉTIQUE]: Contrairement au premier épisode de la série originale où son histoire est expliquée en une réplique, le trailer nous présente Adora comme enfant-soldat, dressée à tuer la Rébellion. Elle n’en est plus l’instigatrice. Elle est l’ennemie !
    • La série est la genèse de sa transformation, le rapport à son mérite, la confiance, la trahison, l’amitié, les idéaux contrariés, le dépassement de soi (du passage de l’enfant vers l’adulte, ce qu’on attends d’une bonne série jeunesse)… On est clairement tourné vers ses fondements et ses origines et non pas devant ses actions et la morale pédagogique de la version originale.
  • Le féminisme. La série originale n’a de féministe que son idée de mettre une héroïne en personnage principale (elle éduque les populations, règle des soucis de voisinage, les épisodes commencent par des moments du quotidien type petit-déjeuner ou jeux, et chaque épisode est conclu par une morale sur ce que l’on a appris aujourd’hui. She-Ra originale est une maman. À la force surhumaine – comme toutes les mamans me direz-vous, haha. Mais une maman quand même). Il y a dans cette nouvelle série la volonté de recouvrer une vraie puissance et une liberté. De se défaire de sa soumission ou du mensonge. Et on y trouve une majorité de personnages féminins ou féminisées.

Ici à Little Big Animation, on en attend beaucoup… Et vous ? Que pensez-vous de ce trailer ? Vos hypothèses ? Vos déceptions ? Ou vos joies ? Rendez-vous le 13 novembre pour détenir le pouvoir !

She-Ra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *