Faut-il encore présenter Akira, long-métrage de Katsuhiro Otomo, qui est au années 80 ce que le Ghost in the Shell de Mamoru Oshii est aux années 90 ? Adapté de son propre manga (disponible en France chez Glénat), cettee nouvelle interprétation de l’histoire par Otomo et Izo Hashimoto sortie en 1988 a été remastérisée en 4K l’année dernière et sort sur nos écrans dès le 19 août via Eurozoom et Dybex.

En juillet 1988, une mystérieuse explosion détruit Tokyo, déclenchant la troisième guerre mondiale. 31 ans plus tard, en 2019, Néo Tokyo, la mégalopole construite sur la baie de Tokyo a retrouvé sa prospérité d’antan et se prépare à l’événement majeur des Jeux olympiques de 2020.  Dans l’ombre, les choses sont moins réjouissantes, le chômage augmente et les actions des dissidents se multiplient, les citadins cherchent leur salut dans les cultes religieux et les drogues. Les plus jeunes se réunissent en gang rebelles et se défient dans d’interminables  courses de motos a travers la mégalopole. Au cours d’une de leurs échappées,  Kaneda et Tetsuo manquent d’écraser un enfant. Un enfant étrange, au visage de vieillard, appelé n ° 26 Kaneda et ses amis sont arrêtés par la police alors que n ° 26 et Tetsuo, blessé,  sont emmenés par l’armée.  Tetsuo est prisonnier d’un laboratoire et devient l’objet de tests ultrasecret qui le dotent de pouvoirs surnaturels.  C’est là qu’il apprend qui est Akira, ce garçon a la force incroyable a l’origine de la destruction de Tokyo, il y a 31 ans.

C’est donc une nouvelle remastérisation 4K auquel on aura droit dans les salles françaises, avec des avant-premières dès le 14 août dans de nombreux cinémas référencés ci-dessous via le distributeur, qui est aussi l’un des principaux pourvoyeur de japanime pour l’exploitation cinématographique, et qui continue de proposer des films en cette période difficile.

On ne peut que vous conseiller de tenter cette expérience, que vous n’ayez pas encore vu le film, que vous soyez un otaku de la grande époque de la VHS ou même un cinéphile ayant plongé dans les profondeurs de Néo Tokyo lors de sa toute première exploitation française, cela ne fait jamais de mal de revoir un classique sur grand écran, et d’apprécier un futur au moins aussi barré que celui que nous vivons actuellement !

Akira ressort le 19 août au national.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *