Disney charme avec des avions de papier dans « Paperman »


Paperman, dernier court-métrage de Disney et mon coup de cœur de l’année, est maintenant disponible entièrement en ligne ! On dit merci qui ? Merci Disney !

D’une durée de plus de 6 minutes, ce court en noir & blanc avait fait parler de lui bien avant sa diffusion en avant-programme du film Les Mondes de Ralph ! En effet, les images diffusées laissaient songeur, et les chanceux qui l’avaient vu au festival d’Annecy ne tarissaient pas d’éloges à son sujet. Réalisé par John Kahrs, Paperman est le coup de cœur de nombreux journalistes et spectateurs, le mien s’ajoute donc sans grande originalité aux autres, et pourtant, si je ne suis pas très critique, mes coups de coeur sont rares !

Une jolie petite histoire

Formée comme un conte à l’époque moderne, où deux personnes se rencontrent et se séparent pour mieux se retrouver à nouveau, l’histoire doit beaucoup au décor de la vie quotidienne. Les gris et l’absence de parole reflètent parfaitement les grandes villes d’aujourd’hui, paradoxalement vides et sans vie. Et c’est pourtant dans cette ville sans âme qu’un homme va rencontrer une femme, tenter de se faire remarquer en lui envoyant des avions de papier, et finalement laisser tomber sa vie d’automatismes fades pour partir à sa recherche dans les rues grises.

L’histoire raconte les efforts désespérés d’un homme pour attirer l’attention d’une jeune et belle femme qui travaille dans le gratte-ciel en face du sien.

Je pourrais multiplier les interprétations mais comme je suis mauvaise à ce jeu, je vais  me contenter de noter que le seul élément de couleur du court est le rouge à lèvre de la demoiselle, rouge justement, ce qui me fait penser au manteau rouge de la petite fille dans La Liste de Schindler. Un espoir, peut-être, au milieu de tout ce gris. Mais contrairement au film de Spielberg, c’est ici un espoir qui aboutira sur un événement heureux !

Une nouvelle technique d’animation

Paperman a aussi permis à John Kahrs de mettre en pratique une nouvelle technique d’animation qui lie la 2D traditionnelle au la 3D CGI, une première ! En effet, la CGI est utilisée depuis longtemps dans les films d’animation traditionnelle, pour des éléments inanimés comme les décors et les objets, mais elle est ici appliquée aux personnages aux-mêmes. La vidéo ci-dessous explique comment en quelques minutes.

Cette nouvelle technique, appelée « final line advection », permet donc un rendu 2D d’après une modélisation en images de synthèses et un dessin au trait, fusionnés à l’aide du logiciel « maison » Meander. Visuellement la différence n’est pas flagrante, juste une impression de volume plus marquée par rapport aux films traditionnels. Mais la technique permet plus de libertés aux animateurs, qui peuvent modifier et préciser les traits et textures en post-production.

Et vous, vous avez le coup de coeur ?

Succès international, Paperman est nominé pour l’Oscar du Meilleur court-métrage, qui sera décerné le 24 février prochain. En attendant donc une possible consécration lors de la cérémonie, je vous laisse regarder ce court, souvent qualifié de poétique, et en tomber, vous aussi, amoureux.

Le lien de la vidéo pour la version mobile du site.



Dernières publications

  • Après Tad l’explorateur : « Sacrées Momies », en salles le 8 février

    Après Tad l’explorateur : « Sacrées Momies », en salles le 8 février

    Réalisé par Juan Jesús García Galocha, directeur artistique sur Tad l’explorateur : À la recherche de la Cité perdue et Tad et le secret du roi Midas, Sacrées Momies est produit par Jordi Gasull, également scénariste des aventures de deux épisodes de l’aventurier maladroit Tad l’explorateur, mais aussi d’Objectif Lune. Vous êtes-vous déjà demandé à […]

  • Critique – Maurice le chat fabuleux

    Critique – Maurice le chat fabuleux

    Si les adaptations de livres en films sont légion, peu d’entre elles savent réellement tordre le matériau de départ pour en faire une œuvre satisfaisante. Si l’on circonscrit cet état de fait aux adaptations des livres de Terry Pratchett, l’on approche du néant malgré quelques belles tentatives, comme Good Omen. Ce n’est pourtant pas ce […]

  • Pattie et la colère de Poséidon, la dernière née de TAT Productions

    Pattie et la colère de Poséidon, la dernière née de TAT Productions

    Le 11 janvier 2023 au CGR de Blagnac, TAT Productions et Apollo Films ont présenté en avant-première toulousaine leur dernier long-métrage : Pattie et la colère de Poséidon, réalisé par David Alaux et produit par les frères Tosti. Le film sort en salles le 25 janvier et cible les familles désireuses d’aventures ! Des familles […]