La série Cartoon Network Pomme et Oignon était présente en compétition TV au festival d’Annecy avec l’épisode « Une belle journée pour Falafel ». C’était l’occasion idéale pour échanger avec George Gendi, créateur de la série sur ses inspirations légumineuses et son rapport à la comédie avec son binôme Richard Ayoade.

Lorsque Falafel décide de faire ses bagages et de quitter la ville, Pomme et Oignon doivent le convaincre de rester, sinon ils devront partir aussi.

Ça c’est le pitch de l’épisode sélectionné à Annecy mais plus largement, Pomme et Oignon est la chronique musicale et déjantée de deux jeunes campagnards découvrant la grande ville. En attendant la saison 2, la série a commencé sa diffusion sur Cartoon Network France il y a quelques mois avec au doublage français le duo de rappeurs Bigflo et Oli.

George Gendi
George Gendi (Photo par Jeremy Freeman)

La ville est le décor principal des épisodes, comment l’avez-vous rendue identifiable pour chacun avec ses snacks, ses petits appartements et de nombreux détails de la rue ?

George Gendi : Eh bien, l’idée initiale était que Pomme et Oignon viennent de l’extérieur de la ville, un endroit en dehors de la civilisation que l’on connait et déménagent dans ce que bon nombre de gens estiment être leur quotidien, à savoir la grande métropole, comme New York.

C’est l’idée même du poisson hors de l’eau, mais avec une dose de réalisme. Je voulais que l’on ressente un certain réalisme, en dehors du fait que tous les personnages soient basés sur de la nourriture. Mais dans l’idée, tout le reste devait être terre à terre, comme une dépiction de nos vies. Vous regardez les décors des épisodes et vous pouvez voir qu’il sont basés sur une observation du réel, avec des proportions un peu plus rondes, et tout est lumineux et propre.

Les personnages eux-mêmes ont été conçus pour s’intercaler dans cette esthétique plate et lumineuse afin de créer du sens, et de rester dans cette dynamique basée sur l’observation dès que l’on touche au dessin, et c’était évidemment reflété dans nos conversation lorsque’on se disait « Tiens, prenons tel ou tel élément et faisons-en notre version. »

Comment avez-vous travaillé l’identification des personnages de la série ? Est-ce que c’était une évidence pour vous d’être Pomme ?

Ce fut différent pour un certain nombre de personnages. Pour Pomme et Oignon eux-mêmes, ça a commencé il y a  un certain temps puisque nous étions déjà en développement en 2011. A ce moment-là, je me disais « tiens, celui-ci sera celui qui a le plus de cœur et celui-là le plus raisonnable », ce type de choses basiques. pomme devait être le gamin un peu tumultueux.

On a commencé avec quasiment des jumeaux, et là l’un des producteurs exécutifs a suggéré « Et pourquoi pas Richard Aoyade pour Oignon ? ». Je lui ai répondu « Tu penses que Richard accepterait ce rôle ? » Alors on lui a demandé et il a dit oui, du coup toutes les caractéristiques établies auparavant ont été mélangée avec les siennes pour donner ce personnage, la manière de jouer, la manière de dont il se comporte, la manière dont on le voit faire les choses, informent beaucoup sur Oignon en lui-même en tant que personnage, et ses qualités sont ce que j’aime, sur ce que je voulais à ce qu’il devait ressembler au niveau de l’écriture.

décor pour la série de George Gendi, Pomme et Oignon
Décor de la série par Lauryn Danae.

Pour Pomme, ce fut le même genre de processus mais ça a pris un temps pour moi pour devenir sa voix, car nous avions deux voix pour le personnage, et le pivot qui a provoqué ça fut lorsqu’on était en plein développement de la série avec Cartoon Network US. On en était arrivé à un point où je devais aller aux Etats-Unis pour faire une présentation avec des tableaux et des animatiques afin de confirmer le bien fondé de la série auprès de Rob Sorcher, le vice-président du contenu, ainsi qu’à un tas d’autres personnes de l’entreprise, une sacré salle pleine de gens.

Donc je savais que je devais venir et leur pitcher les storyboards et d’autres choses et que tout devait se passer parfaitement parce que si ce n’était pas le cas, le projet n’aurait pas de feu vert pour devenir une série, et alors qu’en Angleterre je m’entraînais et que j’écoutais les lignes de dialogue de Pomme, elles ne sonnaient pas bien. Lorsque je les entendais dans ma tête, c’était satisfaisant et je me disais « Ok, peut-être plus tard ce sera mieux ?  » puis j’ai pensé qu’il était nécessaire que ça sonne bien dans la salle, quand je pitche, donc j’ai commencé à changer les dialogues et ceux-ci sonnaient bien sorti de ma propre bouche… ce fut pour moi le début, je suis devenu Pomme.

Et lorsqu’on a fait les animatiques basés sur ces storyboards, c’était donc ma voix. Nous avons tout de même testé d’autres acteurs mais à la fin, nous avons décidé que ma voix était la plus conforme pour le personnage.

Vous avez un rythme bien à vous avec Richard Ayoade dans l’enchaînement des dialogues, travaillez-vous cela avec lui à la manière du stand up ?

Je n’ai pas vraiment reçu d’entrainement pour faire du stand up ou quoi que ce soit du genre, mais j’ai participé à quelques enregistrements de voix et à des formations pour le jouer les voix, avec un coach de comédie, et il m’a enseigné quelques trucs, comme le placement devant le micro, l’orientation du corps, comment se tenir face au micro, comment crier dans le micro d’une certaine manière…

Le genre de choses utiles comme faire en sorte que son jeu, sa propre voix soit audible et distincte. J’ai pris quelques cours à la moitié de la saison 1, mais auparavant je n’avais aucun background comique d’aucune sorte, que ce soit en comédie pure ou en stand up, j’e pensais juste aux choses qui pourraient être drôles.

Avez-vous eu l’occasion d’écouter la version française de BigFlo et Oli ? Et peut être avez-eu accès à d’autres versions de Pomme et Oignon ?

Je savais que les versions doublées se produiraient et l’on m’a averti, et c’est marrant ! J’aime pouvoir regarder les différent pays s’approprier la série, j’ai vu le thème d’introduction en espagnol, en français… peut-être même en russe. J’aimerai rencontrer ces deux mecs qui font les voix en français, Bigflo et Oli. Je dois leur envoyer un message.

Merci

Oh merci !

La première saison de Pomme & Oignon a été diffusée sur Cartoon Network France. La saison 2, toujours sous la supervision de George Gendi, débute cet automne sur Cartoon Network US.

Tous mes remerciements à Valérie Leroy pour la possibilité de cette interview. Pour plus de clarté, cet entretien a été édité. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *