Après quatre saisons et bientôt la diffusion de la cinquième, un long-métrage et un deuxième en production dans un futur proche, on pouvait se demander ce que Shaun le mouton aurait encore à nous réserver… Que dites-vous d’un spécial de 30 minutes ? C’est chose faite avec cet épisode titré « Les lamas du fermier », qui a gagné le prix de la meilleure série animée jeunesse !

Le fermier et Bitzer se rendent à une foire agricole. Shaun se retrouve embarqué dans l’aventure un peu par hasard. Il croise la route de Fernando, Hector et Raul, des lamas aussi exotiques que rusés. Après un embrouillamini provoqué par le mouton, le fermier se voit contraint d’acquérir les trois animaux. L’arrivée des lamas, qui devait égayer le quotidien de la ferme, tourne au cauchemar…

Au menu de ce spécial, une reprise de la formule habituelle de la série, à savoir une action de Shaun qui finit par être dommageable à l’ensemble de la ferme, qu’il doit réparer du mieux qu’il peut. On y retrouve une sous-thématique sur l’esprit de clan, positif chez les moutons et négatif chez les lamas, qui ont un comportement destructeur incroyable ainsi que le réflexion sur l’égoïsme, puisque Shaun reste durant les deux tiers de l’épisode fasciné par ce trio au look cool et attractif.

Au rayon de l’animation pure, on sent qu’Aardman ne ménage pas ses efforts pour pousser les murs malgré la différence de budget avec un long-métrage. L’échelle reste intermédiaire, avec deux lieux principaux, la ferme que l’on connait bien et la foire, qui ne manque pas de figurants et de petits gags en arrière-plan.

C’est évidemment sur les fameux lamas du titre que le studio s’est éclaté, avec un gros un travail de caractérisation sur le trio infernal, qui possède un look baba cool/surfeur du plus détaillé, entre Hector le chef de la bande, qui possède sur le dos un motif qui a la forme d’une carte du Pérou, Raul et sa frange trop longue et Fernand, paré de bracelets et d’un bonnet Péruvien et de chaussettes hautes.

Pour contenir cette équipée sauvage, qui ravage des décors que l’on connait bien, le réalisateur Jay Grace a eu en renfort des animateurs fraîchement sortis du long-métrage Shaun le Mouton, avec comme résultat une stop motion toujours au top niveau ! .

Une aubaine pour cet épisode spécial, qui regorge de moment d’acting à se tordre de rire, les lamas étant une source inépuisable de grimaces, de malice et de méchanceté. Le gros morceau d’action du film se trouve d’ailleurs être une course-poursuite en quad où une grosse partie de la ferme est détruite avant une résolution dynamique sous forme de chassé-croisé (et d’hommage à l’excellent court métrage de Wallace & Gromit, « Le mauvais pantalon », que vous pourrez prochainement revoir en salles dans la compilation Wallace & Gromit : Les Inventuriers) entre les différents personnages, Bitzer et le fermier en prime !

Si je suis forcément déçu que Little Big Awesome n’ait pas gagné le prix de la meilleure série animée jeunesse à l’OIAF, ce spécial de Shaun le Mouton est tellement bon qu’il est impossible d’être fâché contre. Dans la droite lignée du  long-métrage, le studio Aardman prouve à nouveau son talent et sa maîtrise de la formule qui a bâti son succès au travers des ans. Voilà un mouton qui a encore pas mal de laine sur le dos !

3 Comments

  1. Pingback: Un financement participatif pour la nouvelle série "Moomin" ! - Focus on Animation

  2. Pingback: Un financement participatif pour la nouvelle série "Moomin" ! - Little Big Animation

  3. Pingback: Critique - En route !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *