Projet de longue date de Benoit Chieux, Sirocco et le royaume des courants d’air, produit par Sacrebleu, était un projet fort attendu de cette édition du Cartoon Movie :

Juliette et Carmen, deux sœurs intrépides de 4 et 8 ans, ouvrent dans un soupir d’ennui un passage vers l’univers de leur livre favori, Le Royaume des Courants d’Air. Transformées en chat, les fillettes se retrouvent emprisonnées par la maire, suite à une maladresse de la jeune Juliette. Séparées, nos deux héroïnes devront faire preuve de témérité et d’audace pour se retrouver et rejoindre le monde réel. Tandis que Carmen se voit forcée d’épouser le fils du maire, Juliette est offerte comme animal de compagnie à la célèbre cantatrice Selma. Cette dernière deviendra une alliée de choix, et aidera la jeune sœur à sauver son aînée. Seulement, pour sortir du Royaume des Courants d’Air, Juliette et Carmen devront aller à la rencontre de Sirocco, ce terrible mage, maître des vents et des tempêtes… Sera-t-il aussi terrifiant que les livres le laissent entendre ?

L’artiste Benoit Chieux n’est pas étranger aux visuels atypiques, preuve en est sa filmographie : depuis la direction artistique de Mia et le migou en 2008 jusqu’à Cœur fondant cette année, il a fait ses armes de réalisateur sur Tante Hilda! aux côtés de Jacques Rémi-Girerd chez Folimage. Il partage avec ce dernier la politique de fabriquer des films d’animation en 2D maîtrisés dont le facteur essentiel est de soutenir la narration sans effets de gratuité. Il a été nommé aux césar du meilleur court-métrage d’animation avec Tigres à la queue leu leu, adapté du livre jeunesse coréen de Kwoon Moon-hee. Sirocco et le royaume des courants d’air avait été présenté une première fois à Cartoon Movie en 2014.

Le scénariste Alain Gagnol (Phantom Boy, Une vie de chat) a expliqué les différentes motivations des protagonistes, notamment celle de la voisine autrice de livres jeunesse accueillant régulièrement Juliette et Carmen. On découvre que cette dernière a perdu sa sœur Selma dans des circonstances mystérieuses. Nos deux héroïnes plongent dans cet univers par le biais d’un jouet un peu grognon fraîchement atterri dans le grenier de la voisine. Elles devront ensemble faire face à Sirocco, le maître des vents, qui a déjà un passif avec Selma, la cantatrice oiseau et leur seule complice dans leur aventure haute en couleurs.

Ces éléments narratifs apportent de la substance aux personnages, mais cela ouvre le questionnement de la dispersion des indices apportés au spectateur dans le rythme de l’aventure que vivent ces personnages aux caractères bien défini, une spécificité de l’écriture d’Alain Gagnol. On devine déjà une imprégnation très forte de la thématique de la sororité, la dynamique rafraîchissante entre Juliette et Carmen évoquant celle des héroïnes de Mon Voisin Totoro.

Cycle de marche du maire Uruk par Benoit Chieux (cliquez pour voir le gif en plus grand !)

L’univers du royaume des courants d’air est un mélange impressionnant entre une architecture molle d’inspiration Escher et d’animaux fantastiques surréalistes et paisibles qui se déplacent au travers de nuages rubans tirant vers une influence du dessinateur Moebius. Cette cité météorologique est dirigée par l’imposant Sirocco, souvent évoqué mais très peu présent, à l’image d’un certain Magicien d’Oz.

Sous ses ordres, le maire Uruk et son fils adolescent, tout deux à l’allure de yōkai déglingués, sont chaotiques mais burlesques dans leur gestuelle. J’ai été facilement happée par l’animation dévoilée durant le pitch, notamment un passage où Juliette se retrouve à voler au travers des nuages agrippée au dos de Selma.

Pour habiller cette aventure, la musique sera composée par Pablo Pico, qui a signé l’année dernière une bande originale inventive sur L’Extraordinaire voyage de Marona d’Anca Damian.

Le projet de Sirocco et le royaume des courants d’air possède un budget estimé de six millions d’euros avec une production qui commencera à la fin de l’année, pour être livré en 2022 et distribué dans les salles par Haut et Court. Le film pourrait être accompagné d’une série animée, et l’univers développé s’y prête totalement, et de la création d’un livre pour enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *