Critique – After School Midnighters

Critique – After School Midnighters

Les films de japanime en 3D ne courant pas les rues, After School Midnighters a dès sa sélection attisé ma curiosité, et la révélation qu’il soit en plus un film musical en a rajouté une couche au niveau des attentes !

Une légende raconte qu’à la nuit tombée, une prestigieuse école de Tokyo devient le royaume de fantômes et autres créatures invraisemblables, les « Midnighters ». Lors d’une journée portes ouvertes, trois petites chipies qui n’ont peur de rien pénètrent dans l’ancienne salle des sciences condamnée pour travaux et y rencontrent Monsieur Kunstlijk, l’écorché d’anatomie de l’école, et son ami Goth le squelette. Pas effrayées pour deux sous, elles vont relooker M. Kunstlijk façon Picasso pendant son « sommeil ». Après avoir vu le résultat le soir même, l’écorché les invite à l’école pour leur faire passer une nuit de terreur et envoie trois lapins frappadingues armés jusqu’aux dents pour les ramener! Et voilà les trois gamines entraînées dans une série d’aventures improbables, mais la bataille ne fait que commencer et n’est pas le plus monstrueux celui que l’on croit…

L’histoire mêle à la fois quête, délires fantastiques et humour. L’univers de l’école est très coloré, ce qui tire la tonalité fantastique vers le burlesque. Mako, Mi et Mu ont des caractères bien trempés qui résistent à toutes les tentatives d’intimidation de la part de Mr Naked et de son allié Goth le squelette.

La galerie de personnages développée à l’intérieur de l’école est totalement délirante, notamment le gang de lapins écorchés qui font régner leur loi. Les autres personnages font référence au bestiaire fantastique de la Hammer, le monstre de la piscine fait par exemple penser à la créature du Lac Noir. Le langage corporel des personnages masculins se traduit par des gestes maniérés et snobs très drôles lorsqu’ils se trouvent vexés face aux remarques des trois petites pestes.

Mr Naked, quant à lui, représente le méchant qui subit plus la situation qu’il ne la gère. Il devient de plus en plus cyclothymique et névrosé au fur et à mesure qu’il observe les gamines sortir victorieuses de ses pièges et cette situation le rend attachant.

L’action s’enchaîne rapidement, on n’a pas le temps de s’ennuyer et la gestion de l’espace est parfaitement gérée. En effet, à aucun moment on ne perd le fil malgré la multiplicité des personnages et des enjeux qui se succèdent. After School Midnighter est accrocheur et marquant.

Je le recommande pour passer un bon moment car on se laisse facilement embarquer par cet univers coloré et fun.

Muriel

Créatrice et rédactrice en chef de Little Big Animation, amatrice de curiosités et bizarreries animées. Vous pouvez aussi m'entendre faire grawr sur Grawr.fr !


Dernières publications

  • Critique – L’anniversaire de Tommy

    Critique – L’anniversaire de Tommy

    Adapté de l’œuvre jeunesse de Rotraut Suzanne Berner, L’anniversaire de Tommy, réalisé par Michael Ekbladh (Molly Monster), arrive en salles dès le 8 juin distribué par Gebeka Films : Tommy, un jeune lapin, vit paisiblement avec sa famille dans une jolie maison, entouré de nombreux amis. Mais la naissance de sa petite sœur bouscule les […]

  • « Suzume no tojimari » de Makoto Shinkai sortira en France début 2023

    « Suzume no tojimari » de Makoto Shinkai sortira en France début 2023

    A l’occasion du Festival de Cannes, Crunchyroll a annoncé aujourd’hui avoir acquis auprès de TOHO les droits mondiaux de distribution et de marketing (hors Asie) du prochain film de Makoto Shinkai, Suzume no Tojimari. De l’autre côté de la porte, il y avait le temps dans son intégralité… Suzume no Tojimari est une histoire de […]

  • Annecy 2022 – La liste commentée des longs-métrages en compétition

    Annecy 2022 – La liste commentée des longs-métrages en compétition

    Révélée ce lundi dernier, la sélection officielle des longs métrages en compétition du Festival international du film d’animation d’Annecy 2022. Comme chaque année, nous vous commentons cette liste attendue et pleine de projet que nous suivions depuis quelques années maintenant. Annecy 2022 sera-t-elle l’année des confirmations ? « J’aimerais rappeler l’état d’esprit dans lequel nous avons […]