Des affiches pour les nouveaux Miyazaki et Takahata !

L’été 2013 sera Ghibli ! En effet, les nouveaux films de Miyazaki et Takahata sortiront dans les salles nippones en juillet prochain, et vraisemblablement le même jour ! Kaze Tachinu et Kaguya Hime no Monogatari vont faire l’évènement, à n’en pas douter !

Takahata et la Princesse

Le dernier long-métrage d’Isao Takahata est sorti en 1999 (au Japon), il s’agissait de Mes voisins les Yamadas. Depuis, silence, et une grande attente chez les fans. Et voilà qu’il révèle en 200ç travailler sur un nouveau film, l’adaptation d’un conte célèbre au Japon, Le conte du coupeur de bambous, aussi appelé Kaguya Hime no Monogatari, soit Le conte / L’Histoire de la princesse Kaguya. Le slogan du film est « Crime et Punition d’une Princesse », la pauvre petite n’aura pas une vie de joies on dirait !

Un coupeur de bambous trouve un jour, dans une tige de bambou brillante, un bébé. Il l’appellera Kaguya Hime (la Princesse qui brille)… Vous pouvez lire Le conte du coupeur de bambous dans mon précédent article. Ce conte a connu de nombreuses adaptations, et ici ce sont Isao Takahata et Riko Sakaguchi qui se sont chargés du scénario, avec Shinichiro Ikebe à la musique.

Miyazaki et les avions

Le fameux projet plein de mystère de Mister Hayao Miyazaki se révèle enfin. Il s’agit de l’adaptation d’une mini-série de manga (deux chapitres) intitulés également Kaze Tachinu (Le vent se lève en français), et réalisée par Miyazaki lui-même (publiés au Japon en 2009, ils devaient se douter depuis longtemps de la trame exacte du film là-bas).

Le réalisateur revient donc à son amour pour les avions avec une histoire centrée sur Jirô Horikoshi, un ingénieur célèbre pour avoir conçu un nombre d’avions important de l’aviation japonaise (et notamment le fameux Mitsubishi A6M Zero, pour les connaisseurs) pendant la seconde guerre mondiale.

Le slogan du film lui renverrait à la fois à la vie de l’ingénieur et à Tatsuo Hori, auteur d’un livre également appelé Kaze Tachinu, en le paraphrasant : « Montrez du respect à Jiro Horikoshi et Tatsuo Hori. Il faut tenter de vivre ». Sachant qu’ici, Hori citait déjà un auteur bien de chez nous, Paul Valéry et son poème Le cimetière marin, qui dit « Le vent se lève! . . . il faut tenter de vivre! » …

J’aime bien ces deux affiches. Même si j’ai une préférence pour celle de Kaze Tachinu ci-dessus, on sent le vent autour de la jeune fille au chevalet… D’un autre côté, amatrice de conte, je suis plus attirée par la conte de la Princesse Kaguya. Mais comme les films n’ont pas encore de date de sortie française, je vais devoir attendre pour voir ces deux là, et vous aussi !

Sources : Animenewsnetwork et Catsuka.



Dernières publications

  • Critique – Buzz l’éclair

    Critique – Buzz l’éclair

    Qui aurait pu dire en 1995 que l’un des personnages phares du premier long-métrage de Pixar, l’inventif et inégalé Toy Story, deviendrait le héros d’un film de science-fiction aussi peu inspiré que ce vingt-sixième film du studio ? Voici donc le spin-off Buzz l’éclair, réalisé par Angus MacLane, sortant en salles cette semaine, un privilège […]

  • WIP – A propos de « Garden of Remembrance » avec Naoko Yamada

    WIP – A propos de « Garden of Remembrance » avec Naoko Yamada

    Après sa très belle série The Heike Story, Naoko Yamada, accompagnée en distanciel par sa productrice Eunyoung Choi, a présenté Garden of Remembrance, son prochain court métrage, dans la salle Pierre Lamy lors d’un Work in Progress du Festival du film d’animation d’Annecy. Une chambre en désordre. Des canettes de bière vides, des cadavres de […]

  • Regardez le court-métrage Overwatch 2 « The Wastelander » !

    Regardez le court-métrage Overwatch 2 « The Wastelander » !

    Avec l’arrivée à l’automne de Overwatch 2 et la prochaine période de bêta-test projetée au 28 juin, Blizzard nous présente via un nouveau court-métrage l’un des nouveaux personnages du jeu : Odessa ‘Dez’ Stone, la Reine des Junkers. Le court-métrage explore le passé de l’héroïne et son accession au trône du Laminoir, après un ban […]