Une deuxième bande-annonce pour « Godzilla : Planet of the Monsters ».


De plus en plus d’images nous sont proposées par le site officiel de Godzilla : Planet of the Monsters et depuis hier, c’est une nouvelle bande-annonce qui a fait son apparition. Pour plus d’information à propos de Godzilla, je vous redirige vers le compte-rendu du WIP ayant eu lieu à Annecy cet été et qui rassemble le gros de ce qui est disponible sur le film.

Notons tout de même la présence dans ces nouvelles images des Servum, créatures volantes qui vont mener la vie dure aux humains lors de leur tentative de reconquête de la Terre. Au-delà de la musique J-pop destinée à vendre le film, on peut également constater le comportement excessif d’Haruo. Va-t’il mener l’équipage de l’Aratrum à sa perte ? Nous le saurons bientôt.

Scénarisé par Gen Urobuchi (Psycho-Pass, Gargantia) et réalisé par Kobun Shizuno (Knights of Sidonia) et Hiroyuki Seshita (Blame!) Godzilla : Planet of the Monsters est prévu pour une sortie dans les cinémas japonais le 17 novembre 2017 avant une présence mondiale sur Netflix.

Lors du dernier été du vingtième siècle, l’humanité découvrit qu’elle n’était pas la seule à régner sur la Terre. L’apparition de kaijus, ces créatures géantes, ainsi que l’être ultime existence qui peut détruire ces monstres : Godzilla. Durant la bataille d’un demi-siècle qui suivit, l’humanité fut continuellement vaincue par les kaijus, provoquant sa décision de quitter la planète. En 2048, seuls celles et ceux qui ont été sélectionnés par une intelligence artificielle gérée par le gouvernement peuvent aborder le vaisseau spatial d’émigration intersidéral “Aratrum” afin de rallier Tau Cetus e, une planète située à presque 12 années-lumières. Hélas, les conditions environnementales de Tau e s’avèrent bien éloignées de ce qui était prévu par les sondes, et les voyageurs qui l’abordent 20 ans plus tard se retrouvent sur une planète inhabitable. Haruo, jeune homme qui a vu ses parents tués par Godzilla alors qu’il avait 4 ans, n’a qu’une seule chose à l’esprit depuis 20 ans : revenir sur Terre et la débarrasser de Godzilla. Dans l’impossibilité de s’installer, alors que la structure du vaisseau commence à faiblir, le groupe de ceux qui prônent le « Retour sur Terre » mené par Haruo, acquiert la majorité et mets le cap sur la planète bleue, naviguant dangereusement à travers l’hyperespace. Mais la Terre sur lesquels ils retournent a vu passer 20.000 ans et est devenue un monde inconnu, pourvu d’un écosystème sur lequel règne Godzilla. Au final, l’humanité va-t-elle reprendre la Terre ?

Godzilla : Planet of the monsters – trailer #2



Dernières publications

  • Deuxième bande annonce pour « Super Mario Bros. – Le Film »

    Deuxième bande annonce pour « Super Mario Bros. – Le Film »

    Après l’annonce d’un projet commun entre Nintendo et Illumination Entertainment en 2017, puis l’officialisation de cette collaboration lors d’un plus récemment, Super Mario Bros. – Le Film se dévoile à travers une deuxième bande annonce diffusée cette nuit lors d’un Nintendo Direct spécialement dédié à l’événement. Après une présentation conjointe de Shigeru Miyamoto et Chris […]

  • Critique – Les aventures de Rilakkuma au parc d’attractions

    Critique – Les aventures de Rilakkuma au parc d’attractions

    Trois après la très douce première saison, Les aventures de Rilakkuma au parc d’attractions, toujours réalisé par Masahito Kobayashi et produit par Dwarf inc., est présente sur Netflix depuis la fin de l’été : L’adorable Rilakkuma et ses amis savourent une journée pleine de rires et d’aventures dans un parc d’attractions sucrées qui doit bientôt […]

  • Interview – Masaaki Yuasa, réalisateur de « Inu-Oh »

    Interview – Masaaki Yuasa, réalisateur de « Inu-Oh »

    Le festival d’Annecy est toujours l’occasion de croiser nos réalisateurs fétiches et de leur poser quelques questions. Masaaki Yuasa n’échappe pas à la tradition avec son dernier né, le brillant Inu-Oh, dès aujourd’hui en salles. lnu-oh, créature maudite, est né avec une particularité physique l’obligeant à cacher chaque parcelle de son corps. Sa vie de […]