Après un financement participatif et un pilote dévoilé début 2020, Blossom Detective Holmes est entièrement disponible sur Youtube, soit six épisodes en coréen sous-titré en anglais pour ce feuilleton suivant une enquête sur un homicide ayant eu lieu en Suède.

L’aventure commence en compagnie de notre duo de détectives, Skylar Holmes et Jamie, alors qu’elles poursuivent un étrange intrus une nuit à Stockholm, en Suède. Mais un coup de feu inattendu interrompt la poursuite et leur première affaire criminelle se révèle…

Créé par Steve Ahn, vétéran de l’animation ayant travaillé sur Voltron Legendary Defender ou encore Avatar – la légende de KorraBlossom Detective Holmes est le résultat d’une envie et d’une ambition : celle de faire une série animée criminelle avec du mystère et du suspense, un genre plutôt destiné au plus grands et sans de côté parodique, une idée hélas peu attirante et estimée trop risquée par les gros studios d’animation aux USA qui vont préférer viser des genres plus familiaux.

Ahn a donc quitté son emploi pour devenir indépendant et consacrer une plus grande partie de son énergie à ce projet qui a eu droit à un pilote, “Selfie with a Strange Intruder” qui a rencontré un beau succès et dont les qualités réelles ont permis de cristalliser l’attention autour de Blossom Detective Holmes et concrétiser le financement de la mini-série via Kickstarter.

Blossom Detective Holmes

L’intrigue confronte nos deux héroïnes aux différentes strates de la société suédoise : depuis le cirque de rue jusqu’à celui plus dissimulé de la haute société. Leur dynamique et leur sens de l’improvisation font de Skylar et Jamie un duo parfaitement attachant. Elles arrivent à pousser cette haute société dans l’embarras de leur propre pratique, et on retrouve en cela le verbe salé d’un certain Hercule Poirot version David Suchet (j’insiste). L’ambiance feutrée de profonde réflexion du célèbre détective de Conan Doyle se retrouve ici dans les attitudes et les mimiques malicieuses de Skylar Holmes, tandis que Jamie dépoussière la posture d’assistance d’un certain Watson pour s’inscrire dans une action rendant hommage aux courses poursuites de Lupin III grâce à son appareil photo doué de téléportation.

On pouvait craindre que cet objet fort pratique soit utilisé avec facilité comme raccourci narratif, mais durant ces épisodes, l’appareil photo trouve un usage intelligent et mène à des situations frôlant l’improbable et jouant avec des surprises bienvenues. L’accent est également mis sur les capacités propres à Skylar et Jamie dans la résolution de l’enquête, ce qui est rafraichissant et donne envie de découvrir la suite très vite.

Ami.e.s du whodunit et de la belle animation, unissez-vous devant Blossom Detective Blossom !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *