My Little Pony : Equestria Girls – Friendship Games est le troisième volet des aventures de nos poneys préférés, s’il étaient des adolescents humanoïdes multicolores qui se la jouent magical girls aux attributs équins dès que possible. En effet, l’action se situe dans un univers parallèle à celui de la série télévisée My Little Pony : Friendship is Magic où une version alternative de ces personnages évolue dans le lycée de Canterlot High. Ou comment étendre un univers en passant par un style usé mais efficace : les teen movies, ou films pour adolescents.

Canterlot High et sa rivale, la Crystal Prep Academy, s’opposent dans une compétition instaurée depuis des années, les Jeux de l’Amitié. Sunset Shimmer tente de comprendre la magie d’Equestria pendant qu’elle et ses amis font face aux meilleurs étudiants de Crystal Prep. Ces derniers sont menés par une personne ayant un intérêt similaire en la magie d’Equestria : Twilight Sparkle.

Poney malgré elles

Dans Friendship Games, comme dans les deux précédents films, on retrouve les codes des teen movies. D’ailleurs, la progression scénaristique est typique du genre, surtout avec l’opposition des élèves des deux lycées dans les jeux de l’amitié (qui tiennent davantage du triathlon universitaire et sportif). À la différence près que, depuis que le lycée de Canterlot High et que les mane 6 ont eu recours à la magie de l’amitié pour vaincre la vilaine du premier opus, elles se retrouvent régulièrement avec des oreilles et une queue de poney… Ce qui va pimenter un peu l’histoire, puisqu’elle ne savent pas maîtriser leur magie et qu’il leur est interdit d’utiliser ce pouvoir pendant les jeux.

Ma meilleure ennemie

Ce film répond à une question que beaucoup de bronies se posaient : où est la Twilight Sparkle de cet univers ? Il se trouve qu’elle étudie à la Crystal Prep Academy, l’école concurrente, et qu’elle ressemble fortement à la Twilight des débuts de la série animée : sans amis, bêcheuse, effacée, curieuse et entêtée. Elle est évidemment la meilleure élève de son école mais n’accepte de participer aux jeux que pour se rapprocher de son sujet d’études : une fluctuation de la force qu’elle ne sait pas expliquer (attention spoiler : c’est de la magie).

Twilight se retrouve donc à affronter celles qui sont ses meilleures amies dans un autre univers, ce qui donne lieu à une confrontation chantée avec Sunset Shimmer qui aurait pu être sur la bande originale d’un High School Musical (et je ne vous parle même pas du solo de Twilight dans les couloirs vides de Canterlot High…).

Friendship Games : l’embrasement

Autant les premières épreuves sont assez classiques dans un contexte américain (épreuve de maths, de cuisine ou encore de menuiserie), autant la seconde est quelque peu… décalée. Attention spoiler : un relai tir-à-l’arc-roller-motocross dans lequel s’inscrustent des plantes magiques géantes venues d’une autre dimension. C’est tellement énorme que j’ai adoré. La dernière épreuve restera un mystère car, après la chanson hypnotisante de la principale de son école, Twilight tourne légèrement Berserk.

Et là on passe en mode full magical girl façon My Little Pony, avec sa dose de jolies leçons sur l’amitié. Un peu lourdingue (comme les trois chansons quasiment à la suite au début du film), mais on sait dans quoi on s’engage quand on regarde My Little Pony : Equestria Girls – Friendship Games : un étrange mélange entre ce que j’appellerais le “WTF MLP” et les teen movies, qui fonctionne finalement assez bien. À condition qu’on adhère aux deux univers et qu’on ne s’attende pas à un film nominé aux Oscars.

Le film me laisse avec une question : et la Sunset Shimmer de ce monde, elle est où ?

 

2 Comments

  1. Pingback: My Little Pony - Ce qu'il faut avoir en tête avant le film ! - Little Big Animation

  2. Pingback: [Concours] Gagnez des DVD de « Friendship Games » le nouveau My Little Pony ! | Little Big Animation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *