Autant vous le dire tout de suite, la thématique Noël est loin d’être mon délire. De base je suis plutôt Halloween, citrouilles et films à faire peur. Cependant, j’ai été attirée par la démarche initiée par Little KMBO et Les Valseurs de proposer une approche artistique différente de Noël.

Dans la conception du projet, tout d’abord : habituellement, les compilations de courts-métrage avec Noël comme sujet sont agencées de manière arbitraire, selon ce qui est disponible dans cette thématique mais ici, c’est le distributeur qui est allé chercher Les Valseurs pour concevoir cette anthologie intitulée Le Noël des animaux, et le producteur peut donc projeter le format de l’anthologie en ayant sélectionné les cinq réalisatrices qui vont réaliser les histoires qui la compose : Camille Alméras, Caroline Attia, Ceylan Beyoglu, Olesya Shchukina et Haruna Kishi.

La fête de la montagne blanche de Camille Alméras

Dans la campagne suédoise, Anouk, une petite lynx, Oscar, un ours noir, et Karianne, une oie sauvage, veulent se rendre à la fête de la Montagne Blanche, le grand rendez-vous des animaux du pays. Ils se rencontrent sur le chemin et, ensemble, arriveront à surmonter les obstacles pour atteindre le sommet et observer l’aurore boréale.

La créatrice Camille Alméras a forgé son univers au travers de son voyage en Norvège où elle puisera son inspiration pour son court-métrage Le bleu pays en 2013. On retrouve son travail sur une monochromie bleue et une pureté de la couleur dans le clip en pixellation et en papier découpé Les mains froides qu’elle a créé pour Oldelaf. Ce clip est d’une tendresse folle, à partager d’urgence.

Le déménagement du Père Noël, de Caroline Attia

Cette année à la fin de l’été, le Père-Noël en pleine hibernation est réveillé par un grand bruit de craquement. Malheur, un pan entier de la banquise s’est détaché et sa maison avec. C’est une catastrophe, le QG des jouets flotte à la dérive vers le sud. Il faut déménager en vitesse sa maison sous peine de rater les préparatifs de Noël! Comment va-t-il faire pour déménager sa maison à temps?

Caroline Attia est à la fois illustratrice et animatrice, vous pouvez retrouvez ses livres jeunesse aux Éditions Elisa avec Monsieur Martin et aussi aux Éditions Fleurus avec Isis et Osiris en histoires, entre autres. La créatrice cultive une esthétique peinte dans ses différentes créations. Elle travaille aussi à la mise en place du projet de long-métrage Le Pantalon en collaboration avec la scénariste Françoise Ruscak.

Le Coq et le bonhomme de neige, de Ceylan Beyoglu

Dans la basse-cour le Coq règne en bon père de famille. Chaque jour il nettoie le jardin, range le poulailler, s’occupe des poules, de leur œufs et des poussins. Il veille à ce que chacun fasse ce qu’il a à faire. Mais un jour cette organisation parfaitement réglée est perturbée par la brusque arrivée d’un étranger. C’est un bonhomme de neige avec un beau sourire qui trône au milieu de la cour….

Ceylan Beyoglu est une réalisatrice et productrice allemande de Storykid Studio que l’on connaît par son travail en collaboration avec Little Kmbo. Son court-métrage Piccolo Concerto a été distribué chez nous dans l’anthologie jeune public La ronde des couleurs. Son travail graphique tourne autour de l’abstraction aquarellée des couleurs et joue des formes dans des narrations pleine de sens comme semble l’annoncer son prochain projet The Round.

Le dernier arbre de Noël, de Olesya Shchukina

C’est le temps de   Noël et toutes les familles sont venues chercher leur sapin dans la forêt près de la ville. Il  n’en reste  maintenant plus qu’un seul. Une petite fille et sa mère aimeraient beaucoup prendre cet arbre pour fêter Noël dans leur maison, mais  les animaux veulent le garder pour eux car sans l’arbre, ils ne peuvent recevoir de cadeaux de père Noël. Chaque année, on leur prend tous leurs sapins et ils ne reçoivent jamais de cadeaux !  Les animaux décident donc de faire en sorte que la mère et la fille se perdent dans la forêt et ne trouve jamais l’arbre… Cette aventure finira par une belle fête de Noël ou la mère, sa fille et tous les animaux fêteront Noël ensemble autour du dernier sapin et le Père Noël viendra pour apporter ses présents à la petite fille comme aux animaux.

L’imaginaire d’Olesya Schukina se décline avec des formes franches et colorées dans ses illustrations et ses animations. Dans son travail, on retrouve un attachement à l’utilisation du papier découpé. Lors du Cartoon Movie, elle m’a confié aimer cette technique d’animation car elle permet de jouer avec les imperfections esthétiques et ce malgré un temps de création pouvant paraitre long. Elle a travaillé en collaboration avec Les Films du Nord et Folimage pour son court-métrage Le Vélo de l’éléphant et aussi sur les décors de la série animée Miru Miru.

Tanuki, de Haruna Kishi

Deux petits garçons cherchent du bois dans la forêt pour chauffer leur maison. ils trouvent un petit raton – laveur (un tanuki au japon auquel les Japonais attribuent des pouvoirs magiques). Le tanuki est pris au piège mais il arrive à se sauver. Il s’enfuit dans la forêt. De retour sur le chemin de la maison, les deux garçonnets rencontrent un autre petit garçon comme eux. ils font connaissance et deviennent ami rapidement. Au fil de leur amitié, il découvre que ce petit garçon a une queue comme un raton-laveur…

Haruna Kishi s’est tout d’abord faite connaître par un autre animal que le tanuki avec la loutre Miru qu’elle a d’abord déclinée en livre jeunesse chez Dargaud puis adaptée en série animée en partenariat avec Virginie Jallot et Folimage. On remarque de suite la touche naturaliste et l’expressivité de son character design animalier dans cette histoire de raton mystique, cette histoire hivernale promet d’éveiller mon intérêt au « level Pompoko » !

Le producteur Damien Megherbi a précisé que les codes autour des fêtes Noël seraient préservés, donc il y aura bien Père Noël, sapin, bonne humeur et chocolat chaud. Cette anthologie permet de sortir les productions liées à Noël de leur glacis teinté de kitsch, c’est pas Mariah Carey qui dira le contraire, en mettant en avant différentes approches de créatrices.

La sortie cinéma de cette compilation enneigée est prévue pour Noël 2019 et on peut espérer qu’elle fasse sortir les grincheux, dont je fait partie, vers des fêtes plus fraiches.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *