Critique – It’s such a beautiful day


Ce film est la synthèse d’une trilogie de court-métrages composée d’Everything will be ok et I am very proud of you et du court-métrage éponyme. On y suivait déjà les aventures intérieures de Bill face à un quotidien qui l’est sans doute un peu trop pour lui.

Bill lutte pour garder entière sa psyché brisée.

Les différents métrages sont à l’origine l’adaptation d’un webcomic, Temporary Anesthetics et ici les aventures de Bill sont illustrées par une animation sommaire en bâtons pour les personnages et les décors. Les extraits vidéos sont une représentation de ses souvenirs et une projection de ses délires intérieurs. Les images sont bercées par la voix de Don Herzfeld, réalisateur et interprète vocal de Bill. La narration se retrouve parfois teintée d’humour noir. Attisée par la curiosité, j’ai assisté à cette séance et me suis retrouvée face à un objet filmique pour le moins éclectique. Il m’a fallu un bon quart d’heure pour m’imprégner de l’ambiance du métrage et pour me rendre compte que le public qui m’accompagnait avait déjà fait connaissance sur internet avec le personnage et son univers.

C’est une expérience particulière, comme assister à un barbecue auquel on n’est pas invité. J’ai néanmoins pu apprécier le film sur certains aspects. J’ai trouvé les incrustations de vidéos colorées représentant la folie grandissante de Bill intéressantes et captivantes, le travail fait autour de l’introspection est surprenant. On y retrouve même du théâtre d’objet, ce qui contraste avec l’animation des personnages et apporte de la profondeur au discours du héros. Cependant, à certains moments, je me suis sentie perdue face à des images proches de l’abstraction, surtout lorsque Bill fait certaines blagues que je ne saisissais pas. Elles devaient faire références aux précédents court-métrages évoqués au début de cette critique. A mon avis, ce film est à appréhender et à vivre comme une expérience. Pour les plus curieux, je vous incite à voir Everything will be OK et I am very proud of you pour mieux apprécier la vision du long métrage, qui les reprend dans un nouveau montage. https://www.youtube.com/watch?v=m4LLVIUh6ZM



Dernières publications

  • Henry Selick veut adapter « L’océan au bout du chemin »

    Henry Selick veut adapter « L’océan au bout du chemin »

    Après Coraline, la malchance autour du projet The Shadow King et un retour en bonne et due forme avec Wendell et Wild, le réalisateur Henry Selick a annoncé hier au Festival International du Film d’animation d’Annecy, en marge du panel talent auquel il participait, qu’il aimerait beaucoup adapter le roman de Neil Gaiman en long…

  • Annecy 2024 – On a vu les vingt premières minutes de « Le Seigneur des Anneaux : La guerre des Rohirrim »

    Annecy 2024 – On a vu les vingt premières minutes de « Le Seigneur des Anneaux : La guerre des Rohirrim »

    Retour à la grande salle de Bonlieu pour une séance événement du Seigneur des Anneaux : La guerre des Rohirrim, présentée par un Andy Serkis en sandales (il a tout compris) où Jason DeMarco (Vice président Action & Anime chez Warner Discovery), Philippa Boyens (co-scénariste de la trilogie originale, et ici productrice), Kenji Kamiyama (Ghost…

  • Annecy 2024 – Chris Sanders et Jeff Hermann nous parlent du « Robot Sauvage »

    Annecy 2024 – Chris Sanders et Jeff Hermann nous parlent du « Robot Sauvage »

    Alors que les premières images ont été dévoilées ce matin au Festival International du film d’animation d’Annecy, Le Robot Sauvage se dévoile un peu plus avec une nouvelle bande annonce. La sortie du film est prévue pour le 9 octobre prochain dans nos salles. Impatience ! Le Robot Sauvage suit l’incroyable épopée d’un robot –…