Qu’est ce-ce que « Wreck-It Ralph », le Disney de 2012 ?


Le projet Joe Jump de Sam Levine a été annulé à l’arrivée de John Lasseter (Toy Story) chez Disney, soit en 2006/2007. Des éléments du scénario ont ensuite été repris pour créer un tout nouveau projet, dirigé par Rich Moore (qui a travaillé sur des épisodes de Futurama et Les Simpsons), Reboot Ralph. Désormais nommé Wreck-It Ralph, le film raconte l’histoire d’un méchant de jeu d’arcade qui veut devenir un gentil héro. Prévu en 3D pour le 5 décembre 2012 en France.

Wreck-It Ralph rêve d’être aussi adulé que le parfait gentil de son jeu vidéo, Fix-It Felix. Problème : personne n’aime un méchant. Mais ils aiment les héros… Alors quand un tout nouveau jeu fait son apparition dans son arcade, mettant en scène le Sergent Calhoun, Ralph voit là l’occasion d’atteindre la gloire et le bonheur. Il se transporte dans le jeu dans le but de gagner une médaille, mais va vite tout détruire et libérer accidentellement un ennemi mortel qui va menacer tous les jeux de l’arcade. Le seul espoir de Ralph ? Vanellope von Schweetz, le personnage haut en couleurs d’un jeu de course pour enfants, qui semble être la seule à pouvoir lui apprendre ce que c’est que d’être un vrai gentil. Mais y arrivera t-il avant l’ultime « Game Over » ?

Wreck-It Ralph, qui pourrait se traduire par Ralph La Casse en français, devrait accueillir nombre de personnages invités. Comme un fantôme du jeu vidéo Pac-Man qui préside les réunions des « méchants anonymes » auxquelles Ralph assiste après la fermeture de la salle de jeux vidéo. Voilà ce que dit Ralph pendant l’intro du film :

« Pour faire simple, là d’où je viens il n’y a que deux type de personnes : les gentils et les méchants. Je mesure 2m75. Je pèse 290kg. Je ne peux pas marcher dans la rue sans causer d’importants dommages structurels. Fix-It Felix, lui, c’est le gentil. Il est aussi sympa que peut l’être un type gentil. C’est qu’il répare plutôt bien les choses… Mais si vous avez un marteau magique que vous a légué votre père, c’est pas bien difficile, non ? Ne peut-il pas y avoir une médaille décernée pour récompenser la douce science de la destruction ? »

L’action du film se situera principalement dans trois jeux vidéo. Celui d’où viennent Felix (le gentil répareur) et Ralph (le méchant destructeur), Fix-It felix Jr. ; le jeu militaire Hero’s Duty où vit le Sergent Calhoun et Sugar Rush, un jeu de voiture où se trouvent Vanellope une chose susceptible de menacer toute la salle de jeux. Les personnages voyagent de jeux en jeux via les prises électriques. Raconter la vie des personnages de jeux vidéo quand la salle d’arcade est fermée est une idée intéressante, mais je l’aurai plus imaginée dans le giron de Pixar que chez Disney même…



Dernières publications

  • Pattie et la colère de Poséidon, la dernière née de TAT Productions

    Pattie et la colère de Poséidon, la dernière née de TAT Productions

    Le 11 janvier 2023 au CGR de Blagnac, TAT Productions et Apollo Films ont présenté en avant-première toulousaine leur dernier long-métrage : Pattie et la colère de Poséidon, réalisé par David Alaux et produit par les frères Tosti. Le film sort en salles le 25 janvier et cible les familles désireuses d’aventures ! Des familles […]

  • Critique – Le secret des Perlims

    Critique – Le secret des Perlims

    Passé par le festival du film d’animation d’Annecy, Le secret des Perlims, deuxième long métrage d’Alê Abreu, est en salles depuis le 18 janvier via Ufo distribution : Claé et Bruô sont deux agents secrets de royaumes rivaux, ceux du Soleil et de la Lune, qui se partagent la Forêt Magique. Lorsque les Géants menacent […]

  • Critique – Gudetama : une aventure œuforique

    Critique – Gudetama : une aventure œuforique

    Depuis le 13 décembre, Gudetama : une aventure œuforique, showrunnée par Motonori Sakakibara, est disponible sur Netflix : L’œuf paresseux Gudetama se lance malgré lui dans une aventure incroyable au côté de Shakipiyo, un jeune poussin bien décidé à retrouver leur mère. Il s’agit de la seconde fois que Netflix s’implique dans l’adaptation de mascottes […]