Les lauréats des Cesar et des Oscar 2017 sont là !


Ayant eu lieu cette nuit, les Oscar 2017 ont récompensé lors de la cérémonie deux films d’animation, un long et un court. Qui sont-ils ? Réponse ci-dessous !

C’est donc Zootopie qui gagne l’Oscar du meilleur long-métrage d’animation ! Pour rappel, les films concurrents étaient Kubo et l’armure magique, Vaiana, La Tortue Rouge et Ma vie de courgette. Comme souvent dans cette catégorie, les votants donnent leur voie en consultant leur entourage, ce qui donne plus un air de concours de popularité à ce prix, remporté neuf fois par Disney sur les dix dernières années !

Le court-métrage récompensé par l’académie américaine est donc celui d’Alain Barillaro, Piper, qui est aussi celui a été le plus vu et le plus discuté chez celles et ceux qui votent pour le dernier carré, qui sont donc des artistes et techniciens de tous les secteurs du cinéma, à l’opposé de la préselection, qui est choisie par les membres de l’académie qui travaillent dans l’animation. Ici aussi, c’est donc l’aura populaire du court qui aura primé, écrasant celle de Vaysha l’aveugle, Borrowed time, Pear cider and cigarette et Pearl, qui avait raflé quelques Annies il y a peu. Ironiquement, cet Oscar est le premier pour Pixar dans la catégorie court-métrage !

Qu’en est-il des César, qui ont eu lieu vendredi soir et durant lesquels ont été décerné nos récompenses nationales ?

Sans surprise également, c’est Ma vie de Courgette qui a remporté le Cesar du long-métrage d’animation, reçu par Claude Barras, battant La jeune fille sans mains de Sebastien Laudenbach et La tortue Rouge de Michael Dudock de Wit. Mais ce n’est pas tout puisque le film était également nominé dans la catégorie de la meilleure adaptation pour le travail de Céline Sciamma, qui a déclaré en recevant le prix : « Merci de ce témoignage d’amitié et d’avoir donné vos voix à Courgette qui a donné voix à quelque chose qui comptait pour vous, des récits qui nous manquent collectivement. On avait besoin de ce récit d’adoption qui dit que la famille peut se recomposer. Comme pour une fois le féminin l’emporte, j’ai une pensée pour toute celles qui essaient d’écrire les histoires qui nous manquent ».

Quant au court-métrage récompensé, l’honneur revient à Celui qui a deux âmes, un choix courageux lorsqu’on considère la symbolique du film, de plus entouré par de sérieux concurrents pour la liste finale, voir de la pré-sélection, qui était déjà très intéressante par sa diversité, depuis Journal animé à café froid ! Vous pouvez retrouver en lien ci-dessous dans le titre ou ci-dessus pour lire ou relire l’interview que Muriel a fait du réalisateur lauréat, Fabrice Luang-Vija !


A lire dans le même genre

Dernières publications

  • Annecy 2024 – Découvrez notre programme à voir des films en sélection

    Annecy 2024 – Découvrez notre programme à voir des films en sélection

    Le Festival d’Annecy propose cette année quelques nouveautés qui devront faciliter la navigation et l’organisation des festivaliers, comme la présence d’œuvres sélectionnées sur quatre salles supplémentaires au Pathé Annecy, ainsi que des horaires de séances dès 8h30, ce qui va rendre quelques débuts de matinées difficiles pour les habitués des multiples soirées et les aficionados des…

  • On en sait plus sur le troisième film d’animation « Astérix »

    On en sait plus sur le troisième film d’animation « Astérix »

    En direct de Cannes, le distributeur français SND Films a révélé de nouvelles informations sur le troisième long métrage d’animation Astérix, désormais titré Astérix et le Royaume de Nubie. Comme pour le précédent, ce sera donc un film avec une histoire originale ou tout au plus vaguement adaptée d’un album existant. Pour rappel, nous savons…

  • Critique Vidéo – The First Slam Dunk

    Critique Vidéo – The First Slam Dunk

    Après un passage au festival d’Annecy et en salles, The First Slam Dunk, réalisé par Takehiko Inoue, est disponible en DVD, Blu-Ray et VOD à partir du 1er mai grâce à Wild Side : Le meneur de jeu de Shohoku, Ryota Miyagi, joue toujours intelligemment et à la vitesse de l’éclair, contournant ses adversaires tout…