Critique – Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne

Critique – Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne

Le nombre de projets d’adaptation de Tintin est impressionnant, et peu ont abouti. On comptait jusqu’à présent trois films live, trois longs-métrages d’animation et deux séries animées. Dorénavant il y a aussi Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne, le film de Steven Spielberg sorti mercredi 26 octobre en salles.

Tintin, c’est un jeune reporter créé en 1929 par l’auteur belge Hergé. Il fut le héros de son propre journal, Le Journal de Tintin, et compte 24 albums à son actif. Hergé mourut en 1983 laissant inachevé le dernier album des aventures de Tintin : Tintin et l’Alph-Art.

Parce qu’il achète la maquette d’un bateau appelé la Licorne, Tintin, un jeune reporter, se retrouve entraîné dans une fantastique aventure à la recherche d’un fabuleux secret. En enquêtant sur une énigme vieille de plusieurs siècles, il contrarie les plans d’Ivan Ivanovitch Sakharine, un homme diabolique convaincu que Tintin a volé un trésor en rapport avec un pirate nommé Rackham le Rouge. Avec l’aide de Milou, son fidèle petit chien blanc, du capitaine Haddock, un vieux loup de mer au mauvais caractère, et de deux policiers maladroits, Dupond et Dupont, Tintin va parcourir la moitié de la planète, et essayer de se montrer plus malin et plus rapide que ses ennemis, tous lancés dans cette course au trésor à la recherche d’une épave engloutie qui semble receler la clé d’une immense fortune… et une redoutable malédiction. De la haute mer aux sables des déserts d’Afrique, Tintin et ses amis vont affronter mille obstacles, risquer leur vie, et prouver que quand on est prêt à prendre tous les risques, rien ne peut vous arrêter…

Ce film mélange les éléments de différents albums de bande-dessinée d’Hergé : Le Crabe aux Pinces d’Or où à lieu la rencontre entre Tintin et Haddock, Le Secret de la Licorne d’où est tiré le fil rouge du film et Le Trésor de Rackham le Rouge d’où vient le vilain. Le chien Milou devait initialement être le seul personnage animé du film, mais Peter Jackson (Le Seigneur des Anneaux, King Kong…) a convaincu Spielberg de tourner le film intégralement en performance capture.

Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne

La performance capture est également la technique utilisée sur Le Pôle Express. Les acteurs travaillent avec des combinaisons de capteurs qui permettent de transmettre le moindre de leurs mouvements/expressions à l’ordinateur. Le tournage du film n’a ainsi duré qu’un mois, mais la post-production a pris deux ans ! Parmi les acteurs on retrouve Andy Serkis, un habitué de la technique puisqu’il a, entre autres, campé Gollum dans Le Seigneur des Anneaux et César dans La Planètes des singes : les origines. Ici, il interprète le capitaine Haddock.

La technique dans le film est impressionnante, sans fautes. La performance capture permet de donner aux personnages animés des comportements plus vrais que nature, tout en laissant l’ordinateur se charger du côté « physique ». Ainsi, les personnages sont très fidèles à ceux de la bande dessinée. Forme du visage, gros nez, houppette rousse… Tous les détails sont identiques, et les caractères aussi. Le visage de Tintin m’a particulièrement marquée, il parait si jeune et si adulte à la fois. On ne saurait dire s’il a 17 ou 35 ans. Aussi intemporel que le personnage originel. Milou en revanche ne parle/pense pas. Mais il est tellement expressif que ce n’est pas un souci. A noter la présence d’Hergé au début du film, et le brocanteur qui ressemble à Spielberg ! Y-aurait-il un Jackson caché dans le film ?

Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne

Côté scénario, on a vu mieux. Le spectateur est immédiatement plongé dans l’univers d’Hergé et de Tintin. On retrouve l’esprit aventure des albums, le goût de Tintin pour les mystères, aussi dangereux soient-ils. Mais c’est surtout un prétexte à des scènes d’action répétées qui semblent ne jamais finir. Courses-poursuites, explosions, armes à feu… Et même une scène de bataille navale digne de Pirates des Caraïbes ! On en prend plein les yeux certes, mais à force on aimerait un peu plus de… d’avancement dans l’histoire ? Même la logeuse de Tintin est habituée à avoir des meurtres devant chez elle et ne s’en offusque plus. Bref, c’est Hollywoodien. Le petit bémol : Tintin est soudain devenu un as de la gâchette et n’hésite pas à empoigner une arme. Je croyais me souvenir d’un Tintin dont la non-violence était le leitmotiv…

Le film, à voir 3D, dure étonnamment moins de deux heures et entame une trilogie. Le second film, Les Aventures de Tintin : Le Temple du Soleil sera réalisé par Jackson d’après les albums Les Sept Boules de cristal et Le Temple du Soleil où l’ont devrait logiquement voir apparaître le fameux professeur Tournesol. Le troisième film sera co-réalisé par Jackson et Spielberg, mais on ignore encore sur quels albums il se basera. Personnellement je verrai bien le diptyque Objectif Lune et On a marché sur la Lune, les aventures spatiales bien connues de Tintin et ses amis.



Dernières publications

  • Critique – Buzz l’éclair

    Critique – Buzz l’éclair

    Qui aurait pu dire en 1995 que l’un des personnages phares du premier long-métrage de Pixar, l’inventif et inégalé Toy Story, deviendrait le héros d’un film de science-fiction aussi peu inspiré que ce vingt-sixième film du studio ? Voici donc le spin-off Buzz l’éclair, réalisé par Angus MacLane, sortant en salles cette semaine, un privilège […]

  • WIP – A propos de « Garden of Remembrance » avec Naoko Yamada

    WIP – A propos de « Garden of Remembrance » avec Naoko Yamada

    Après sa très belle série The Heike Story, Naoko Yamada, accompagnée en distanciel par sa productrice Eunyoung Choi, a présenté Garden of Remembrance, son prochain court métrage, dans la salle Pierre Lamy lors d’un Work in Progress du Festival du film d’animation d’Annecy. Une chambre en désordre. Des canettes de bière vides, des cadavres de […]

  • Regardez le court-métrage Overwatch 2 « The Wastelander » !

    Regardez le court-métrage Overwatch 2 « The Wastelander » !

    Avec l’arrivée à l’automne de Overwatch 2 et la prochaine période de bêta-test projetée au 28 juin, Blizzard nous présente via un nouveau court-métrage l’un des nouveaux personnages du jeu : Odessa ‘Dez’ Stone, la Reine des Junkers. Le court-métrage explore le passé de l’héroïne et son accession au trône du Laminoir, après un ban […]