Les Pierrafeu ? La WWE ? Mais pourquoi ? Comment ? Soyons fous, allons-y !

L’histoire répond à la formule classique des Pierrafeu, à savoir réparer les bêtises de son protagoniste le plus connu, Fred. Cette fois, notre “yabba-dabba doo” héros préhistorique a perdu les clams (l’argent) destinés aux vacances de sa famille et sous le conseil de Vince Mac Magma (Vince Mac Mahon, président de la WWE), il décide d’organiser un grand événement de catch pour se rattraper. Pour que le tableau soit complet, Fred décide d’embarquer Barney, son voisin bien trop gentil (couillon ?) comme principal challenger.

La simplicité de l’intrigue s’intègre plutôt bien à l’univers très soap du catch et permet ainsi d’exploiter au maximum les différentes personnalités musclées des intervenants. On retrouve John Cenastone (John Cena) et Rey Mysteriopal (Rey Mysterio) du côté des Pierrafeu et en adversaires principaux C.M. Punckrock (C.M Punk) accompagné de Marble Henry (Mark Henry).

J’ai eu l’occasion de découvrir le film en version originale et ma plus grande surprise est venue de C.M Punk totalement habité par son rôle de grand méchant, on sent vraiment qu’il a pris plaisir à entrer dans le monde des Pierrafeu.

Ce crossover explore aussi la facette décalée de The Undertaker, qui passe son temps à faire des vannes tout en préservant le côté grimdark (sérieusement sombre) de sa persona. Les autres sont quant à eux en mode automatique, John Cena en gars super gentil, Vince Mac Mahon en homme d’affaires hyper confiant.

Le chara-design respecte le caractère marqué des personnages de la Hanna Barbera tout en y incluant les attributs de l’univers du catch. Je vous invite d’ailleurs à découvrir le travail de Shane Glines qui a contribué à rendre cette alchimie improbable possible. Un artiste à suivre !

Ainsi lors des séquences de combat, la puissance de suggestion est tellement forte qu’on se croirait devant Catch Attack à entendre résonner les voix de Philippe Chereau et Christophe Agius qui crie « Le coup de la corde à linge ! » , « Et par-dessus la troisième corde » !

Pour faire une expérience totale des crossovers de dessins animés avec la WWE, j’ai également regardé Scooby-Doo et la folie du catch qui est hélas un assemblage malheureux possédant une intrigue aussi indigeste que les sandwichs de Fred, c’est dire.

Il ne faut pas perdre de vue qu’on est face à des produits culturels issus de licences destinées à vendre des jouets ou ici des tickets pour un futur Wrestlemania. Cette logique économique propre à l’industrie américaine peut paraître hermétique tant on est attaché en tant qu’européen à l’aspect artistique du monde de l’animation.

On peut ainsi mettre en perspective d’autres films à licence, Barbie par exemple, mais je laisse la blonde de Mattel à David, c’est son domaine.

S’il devait n’en rester qu’un, je vous conseille vivement Les Pierrafeu : le catch préhistorique car il respecte aussi bien les héros de la Hanna Barbera que l’univers flamboyant du catch et surtout vous aurez votre dose de fun !

Vous pouvez d’ailleurs le trouver actuellement en VOD : Youtube, les box Vidéofutur, FilmoTV…etc. Faîtes votre choix.

Mon petit doigt me dit qu’il y aura bientôt un crossover Scooby-Doo et KISS mais ne vous inquiétez pas, je suis sur le coup.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *