Sortie DVD – Le Petit hérisson dans la brume et autres merveilles


La compilation Le Petit hérisson dans la brume et autres merveilles est sortie dans les bacs le 28 février via Malavida après la sortie cinéma ayant eu lieu l’année dernière à la même époque. Regroupant des courts métrages soviétiques de Youri Norstein, Roman Katchanov, Eduard Nazarov et Inessa Kovalevskaya, le disque possède également un court en bonus de Lev Atamanov, La ballerine sur le pont.

Un programme de quatre courts métrages, pour quatre moments de cinéma qui prouvent toute l’inventivité et la puissance poétique d’un cinéma d’animation fondateur, mais encore trop méconnu en France.

Le compilation est donc composée de La moufle, Il était une fois un chien, Le lionceau et la tortue et Le Petit hérisson dans la brume, et la réputation de ces courts est tout à fait méritée. La délicatesse et la précision de l’animation de La Moufle, tout comme la représentation sociale, la solitude de l’enfant sont condensés en une perle d’une dizaine de minutes. Bien que moins friand de l’animation présente dans Il était une fois un chien et Le lionceau et la tortue, il faut leur reconnaitre une qualité d’animation et un message notable, comme par exemple ces échanges hilarants et désabusés entre le vieux chien et le loup du film d’Édouard Nazarov, lauréat d’un prix spécial du jury au Festival international du film d’animation d’Annecy en 1983.

Pour en revenir au court qui donne son nom à cette compilation, Le Petit hérisson dans la brume est un film d’une puissance évocatrice rare, et les méthodes d’animation utilisées impressionnent toujours aujourd’hui, que ce soit les mouvements des personnages en papier découpé, l’utilisation de la brume et sa densité dans les liens que traversent notre petit hérisson… Il y a quelque chose d’onirique et d’inspirant dans cette mise en scène, une ambiance difficile à saisir qui provoque une fascination durable. Un court métrage à découvrir de toute urgence !

Au-delà de l’aspect joliment restauré de cette compilation, Malavida fait bien les choses en proposant un livret de douze page très pédagogiques revenant sur les circonstances de création et de réception de ces courts métrages soviétiques.

Précisons également qu’un autre court métrage de Youri Norstein sera à voir en salle dans peu de temps dans la prochaine compilation au cinéma de Malavida dans L’antilope d’or, La renarde et le lièvre, accompagné d’un autre court de Lev Atamanov, sortant le 27 mars 2024.


A lire dans le même genre

Dernières publications

  • Cartoon Movie 2024 – Les pitchs en concept qui ont retenu mon attention

    Cartoon Movie 2024 – Les pitchs en concept qui ont retenu mon attention

    Le Cartoon Movie propose deux sessions matinales de pitchs en concept où les créateurs.ices présentent leurs idées de long métrages à leurs premières étapes de développement. C’est l’occasion d’observer de nouvelles propositions dans le cadre de l’animation européenne : Rose et les marmottes réalisé par Alain Ughetto (Les Films du Tambour de soir/Graffiti Films/WeJustKids/Occidental Filmes)…

  • Infos et bande-annonce pour le nouveau film de Naoko Yamada !

    Infos et bande-annonce pour le nouveau film de Naoko Yamada !

    Après le très beau Garden of remembrance et Heike story, Naoko Yamada avait annoncé lors en 2022 lors du Festival international du film d’animation d’Annecy qu’elle travaillait sur un nouveau long métrage avec le studio Science Saru. On en sait désormais un peu plus puisque Kimi no Iro (que l’on peut traduire par Your colors)…

  • Critique – Super Mario Bros. – Le film

    Critique – Super Mario Bros. – Le film

    Trente ans après la catastrophe industrielle que fut le film live Super Mario Bros, le plombier moustachu de Nintendo est de retour sur les écrans de cinéma. Cette fois-ci, la firme de Kyoto a gardé un contrôle plus serré sur la production et s’est attaché les services du studio Illumination, dont les compétences pour concevoir…