Sortie DVD – Le Petit hérisson dans la brume et autres merveilles


La compilation Le Petit hérisson dans la brume et autres merveilles est sortie dans les bacs le 28 février via Malavida après la sortie cinéma ayant eu lieu l’année dernière à la même époque. Regroupant des courts métrages soviétiques de Youri Norstein, Roman Katchanov, Eduard Nazarov et Inessa Kovalevskaya, le disque possède également un court en bonus de Lev Atamanov, La ballerine sur le pont.

Un programme de quatre courts métrages, pour quatre moments de cinéma qui prouvent toute l’inventivité et la puissance poétique d’un cinéma d’animation fondateur, mais encore trop méconnu en France.

Le compilation est donc composée de La moufle, Il était une fois un chien, Le lionceau et la tortue et Le Petit hérisson dans la brume, et la réputation de ces courts est tout à fait méritée. La délicatesse et la précision de l’animation de La Moufle, tout comme la représentation sociale, la solitude de l’enfant sont condensés en une perle d’une dizaine de minutes. Bien que moins friand de l’animation présente dans Il était une fois un chien et Le lionceau et la tortue, il faut leur reconnaitre une qualité d’animation et un message notable, comme par exemple ces échanges hilarants et désabusés entre le vieux chien et le loup du film d’Édouard Nazarov, lauréat d’un prix spécial du jury au Festival international du film d’animation d’Annecy en 1983.

Pour en revenir au court qui donne son nom à cette compilation, Le Petit hérisson dans la brume est un film d’une puissance évocatrice rare, et les méthodes d’animation utilisées impressionnent toujours aujourd’hui, que ce soit les mouvements des personnages en papier découpé, l’utilisation de la brume et sa densité dans les liens que traversent notre petit hérisson… Il y a quelque chose d’onirique et d’inspirant dans cette mise en scène, une ambiance difficile à saisir qui provoque une fascination durable. Un court métrage à découvrir de toute urgence !

Au-delà de l’aspect joliment restauré de cette compilation, Malavida fait bien les choses en proposant un livret de douze page très pédagogiques revenant sur les circonstances de création et de réception de ces courts métrages soviétiques.

Précisons également qu’un autre court métrage de Youri Norstein sera à voir en salle dans peu de temps dans la prochaine compilation au cinéma de Malavida dans L’antilope d’or, La renarde et le lièvre, accompagné d’un autre court de Lev Atamanov, sortant le 27 mars 2024.


A lire dans le même genre

Dernières publications

  • On en sait plus sur le troisième film d’animation « Astérix »

    On en sait plus sur le troisième film d’animation « Astérix »

    En direct de Cannes, le distributeur français SND Films a révélé de nouvelles informations sur le troisième long métrage d’animation Astérix, désormais titré Astérix et le Royaume de Nubie. Comme pour le précédent, ce sera donc un film avec une histoire originale ou tout au plus vaguement adaptée d’un album existant. Pour rappel, nous savons…

  • Critique Vidéo – The First Slam Dunk

    Critique Vidéo – The First Slam Dunk

    Après un passage au festival d’Annecy et en salles, The First Slam Dunk, réalisé par Takehiko Inoue, est disponible en DVD, Blu-Ray et VOD à partir du 1er mai grâce à Wild Side : Le meneur de jeu de Shohoku, Ryota Miyagi, joue toujours intelligemment et à la vitesse de l’éclair, contournant ses adversaires tout…

  • Mathieu Kassovitz adapte « La bête est morte ! » au cinéma

    Mathieu Kassovitz adapte « La bête est morte ! » au cinéma

    L’acteur et cinéaste Mathieu Kassovitz (La Haine, Gothika) revient à la réalisation pour la première fois depuis plus de dix ans afin de s’attaquer à un projet de longue date : un film d’animation adapté de La bête est morte ! Cela fait 20 ans que le réalisateur planche sur cette adaptation avec la scénariste…