Du moins tant que Dean DeBlois sera aux commandes de nos vikings. C’est ce que le réalisateur canadien a confirmé au site d’information Collider au cours d’un entretien :

“Je pense que j’ai réussi à faire taire Jeffrey Katzenberg sur cette idée (rires). Il est possible que des spin-offs voient le jour, mais mon implication et mon dévouement à une histoire dont l’intégrité existe en tant qu’ensemble de trois volets est toujours présente. Chacun semble être en accord avec cette idée et que nous allons dans la bonne direction.”

Quant au personnage de Drago Bludvist, qui devait initialement être un méchant introduit dans ce deuxième épisode et prendre toute son envergure dans le film suivant , les plans ont changé :

“Je suis toujours en train d’avancer et de travailler sur l’histoire et les antagonistes , et il y a de grandes possibilités d’approfondir tout ça, d’y mettre plus de richesse afin d’avoir un méchant qui soit plus intéressant dans ce troisième film. »

DeBlois reste arrêté sur son idée d’expliquer pourquoi les dragons ont disparu de notre monde et pourquoi il en existe déjà bien moins dans cette trilogie, une volonté qu’il exprime depuis le work in progress du Festival d’Annecy 2013, bien que le film final a dévié de cette volonté originale. Le résultat avait surtout rendu la présence du méchant assez superficielle, ce qui constituait tout de même un certain gâchis.

Espérons tout de même que ce personnage aura toujours un rôle et une importance dans ce qui s’écrit à l’heure actuelle pour l’épisode final de cette trilogie, d’autant plus avec le gain d’une année récemment annoncé par DreamWorks Animation.

Dragons 3 est prévu pour une sortie aux USA le 9 juin 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *