On avait précédemment croisé Cédric Babouche du côté de la magie avec le spécial TV Little Houdini et d’un projet de long métrage très excitant Moustique, cigale et cambriole, pitché au Cartoon Movie 2016 toujours avec Dandelooo, mais voici du nouveau du côté du jeu vidéo pour l’artiste français qui, au sein du studio Un je ne sais quoi, avec un jeu titré Mr Tic Toc & the Endless City. On retrouve son adorable signature graphique pour ce jeu de click and play dont la sortie sur PC l’année prochaine, avant l’invasion certaine sur d’autres plate-formes (je pense notamment à la Switch de Nintendo).

Dans Mr Tic Toc & The Endless City, vous jouerez un antiquaire dont la valise est en réalité une machine à voyager dans le temps. En résolvant des problèmes en voyageant à travers le temps et en modifiant le passé, vous pourrez modifier la forme de l’ile où vous habitez et rencontrer différents personnages, depuis la préhistoire jusqu’aux années 3000.

Croquis de Mr Tic Toc par Cédric Babouche

Avec des visuels créés par Babouche, Mr Tic Toc & the Endless City possède déjà une identité graphique très affirmée grâce à son mélange de 3D et d’aquarelle, et c’est du coté du gameplay et de l’histoire que la curiosité se fait. Avec un mécanisme de voyage temporel, notre Mr Tic Toc devra résoudre des énigmes à différentes périodes de l’histoire, modifiant certains lieux et objets pour sa faciliter la tâche dans le futur. Il sera intéressant de constater, une fois la manette en main, si le jeu est tourné vers des énigmes du genre de celles d’Amanita Software (la trilogie Samorost, Machinarium, Chuchel) ou si la modularité temporelle permettra aussi de faire des combinaisons moins linéaires pour arriver à différents résultats.

Le studio Un je ne sais quoi est composé de Cédric Babouche pour la direction artistique et de Michel Durand pour le game design, les deux étant co-auteurs de ce premier jeu qu’est Mr Tic Toc & The Endless City. Le jeu est prévu pour une sortie courant 2019. Le studio, qui veut raconter des histoires humaines porteuses de messages forts tout en les rendant accessibles par des mondes originaux qui peuvent toucher un grand public. L’usage de média dit traditionnel comme l’aquarelle ou la peinture, allié à des techniques de narration issues de l’industrie audiovisuelle est une ambition intéressante, surtout lorsqu’on voit le récent succès du jeu Cuphead du Studio MDHR, qui toutefois était dénué de message politique (ce que l’on peut déplorer lorsqu’on connait les caricatures qui étaient présentes dans les cartoons de l’époque), un élément que Un je ne sais quoi ne compte pas délaisser.

Mr Tic Toc & the Endless City – announcement teaser

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *