Concept art d’une ancienne version de Me and my Shadow.

Projet de longue date chez DreamWorks Animation mais aussi un film épineux ayant connu plusieurs itérations, Me and my Shadow n’est plus, devenant tout autre chose entre les mains d’Edgar Wright (Scott Pilgrim VS the World, Hot Fuzz) pour ce qui est annoncé comme une refonte totale !

Ce sont les co-présidentes Bonnie Arnold et Mireille Soria qui ont embauché le talentueux réalisateur britannique pour tirer ce projet des limbes, auparavant passé sans succès par Mark Dindal (Chicken Little) puis Alessandro Carloni (Kung Fu Panda 3). C’est donc Wright et son compatriote David Walliams (qui est un célèbre écrivain de livres pour enfants) qui réaménagent le concept même du film :

Mes premières tentatives de cinéma lorsque j’étais adolescent était dans l’animation, ce fut donc très intriguant de recevoir un coup de téléphone de la part de DreamWorks Animation pour un poste de réalisation. Lorsque que le concept de Shadows m’a été suggéré, j’ai pu voir le poster, la première séquence et quasiment le reste du film. Je m’éclate à écrire le film et d’avoir en plus à mes côtés David Walliams, un de mes plus anciens amis de comédie, pour cette aventure est encore plus palpitant.

Il y a fort à parier que le film change du tout au tout dans sa narration et dans ses personnages, et il reste impossible à cet instant de savoir si l’esthétique de ce qui nous avait été présenté à l’époque pour les tentatives précédentes est toujours d’actualité (le production design était alors assuré par Scott Wills (Monstres Contre Aliens) et Raymond Zibach (Kung Fu Panda) !

Les personnages d’une ancienne version de Me and my Shadow.

L’ancien concept a longtemps été porté par Bill Damaschke avant qu’il ne soit remercié et que Bonnie Arnold et Mireille Soria ne soient nommées à sa place début 2015. Rien de surprenant, vu les moyens engagés alors, que le projet fasse à nouveau parler de lui et soit remis au goût du jour par les deux co-présidentes :

Edgar va donner une nouvelle approche à ce concept et nous sommes ravies de l’avoir à bord avec David comme co-scénariste. Nous avons toujours été intriguées par un concept de film impliquant des ombres, désormais pourvu de la signature du style comique et des capacités de conteur d’Edgar, le public aura droit à une histoire vraiment captivante et pleine d’énergie.

L’idée de départ de mélanger 3D et animation traditionnelle restera-t-elle dans le produit final ? À quoi ressemblera ce nouveau film dont le sujet même semble se focaliser sur les ombres ? Il nous faudra désormais patienter pour le découvrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *