« Junk Head » : le 18 mai en salles !


Passé notamment par l’Etrange Festival et le FEFFS, la version long-métrage de Junk Head de Takahide Hori a tenu compagnie à l’autre grand film fantastique en stop motion qui peine à arriver chez nous, Mad God. Tout comme Phil Tippett, Hori a, à l’origine, conçu plusieurs courts-métrages avant de se lancer dans cette œuvre d’une heure quarante minutes, de plus tournée à 24 images par secondes.

Dans un futur lointain, et à force de manipulations génétiques, l’humanité a réussi à atteindre une quasi immortalité. Cependant, elle a perdu la possibilité de se reproduire et court à l’extinction. Afin d’enquêter sur les secrets de la procréation, un homme est envoyé au plus profond de la terre, là où vivent des clones mutants prêts à se rebeller contre leurs créateurs…

C’est via UFO Distribution que nous parvient Junk Head et ce à partir du 18 mai. Cette authentique aventure de cinéma indépendant en solitaire a duré 7 ans pour Takahide Hori, qui ne se définit pas lui-même comme une personne adepte de la collaboration :  » Pendant les 4 premières années, j’ai travaillé seul. Le plus gros défi était de garder ma détermination malgré la solitude. Mais l’animation image par image permet chaque jour de réaliser quelques secondes d’images, et à la fin de la journée on a la joie de voir les personnages prendre vie pour quelques secondes. »

Lauréat du Prix Satoshi Kon au Fantasia Festival de Montréal, du Prix du Meilleur Nouveau Réalisateur au Fantastic Fest et de la Cigogne d’Or du meilleur film d’animation au Festival du Film Fantastique de Strasbourg, Junk Head représente exactement le type d’expérience en stop motion destinée à un public ado/adulte à soutenir, et qui donne envie de se ruer en salles le 18 mai !


A lire dans le même genre

Dernières publications

  • Plongez dans les premières images de l’anime « L’Atelier des sorciers »

    Plongez dans les premières images de l’anime « L’Atelier des sorciers »

    On l’attendait d’une impatience mêlée d’inquiétude, et voici donc les premières informations et une bande-annonce pour l’adaptation animée de L’Atelier des sorciers, l’un des meilleurs manga actuels, dévoilés durant un panel de l’Anime Expo. Coco, une jeune fille qui n’est pas née sorcière mais qui est passionnée par la magie depuis son enfance et travaillant…

  • Une nouvelle bande annonce pour « Anzu, chat-fantôme »

    Une nouvelle bande annonce pour « Anzu, chat-fantôme »

    Après un passage à la Quinzaine de Cannes et au festival d’Annecy, Anzu, chat-fantôme, réalisé par Yoko Kuno et Nobuhiro Yamashita, se dévoile dans une nouvelle bande annonce : Karin, 11 ans, est abandonnée par son père chez son grand-père, le moine d’une petite ville de la province japonaise. Celui-ci demande à Anzu, son chat-fantôme…

  • Henry Selick veut adapter « L’océan au bout du chemin »

    Henry Selick veut adapter « L’océan au bout du chemin »

    Après Coraline, la malchance autour du projet The Shadow King et un retour en bonne et due forme avec Wendell et Wild, le réalisateur Henry Selick a annoncé hier au Festival International du Film d’animation d’Annecy, en marge du panel talent auquel il participait, qu’il aimerait beaucoup adapter le roman de Neil Gaiman en long…