Peut-être avez-vous déjà entendu parler de « Nollywood » ? Le mot désigne l’industrie cinématographique nigériane, inspiré du fameux « Hollywood ».  Le Nigeria est actuellement le deuxième producteur mondial de cinéma après l’Inde et devant les Etats-Unis, même si les budgets ne sont pas comparables. Avec une production d’environ 2000 longs métrages par an, le monde du cinéma nigérian espère se professionnaliser et développer encore davantage son activité en passant par un nouveau medium : l’animation.

En 2017, le ministre de l’Information et de la Culture, Alhaji Lai Mohammed, faisait part de l’ambition du gouvernement de développer le secteur de l’animation en formant une main d’œuvre qualifiée qui atteindrait le nombre de 75 000 professionnels d’ici 2020. Le but ? Faire du Nigeria un acteur majeur de l’industrie en suivant le modèle de la Chine, de l’Inde ou encore de l’Indonésie et en devenant un partenaire incontournable de la co-production internationale.

Malgré les nombreux obstacles auxquels cette industrie naissante doit faire face (des investissements et des infrastructures insuffisantes notamment), où en est-elle aujourd’hui ? Je vous propose de faire un petit tour de quelques productions animées nigérianes.

Malika

Malika est une série d’animation en cours de production basée sur le graphic novel éponyme « Malika, Warrior Queen » dont l’histoire prend place en Afrique de l’Ouest au 15ème siècle. Le personnage de Malika est largement inspiré d’une reine du 16ème siècle, Amina de Zaria, surnommée « la reine guerrière » au Nigeria. Le studio d’animation en charge du projet, nommé Anthill Productions, est situé à Lagos et se compose d’une équipe exclusivement nigériane dont l’ambition est de mettre en avant l’histoire et la culture africaine. Le réalisateur, Roye Okupe, espère ainsi permettre à l’animation nigériane de se développer tout en lui conférant une identité africaine propre. Afin de réaliser le premier épisode, le studio a lancé sur la plateforme Kickstarter un appel à contributions qui a récolté environ 20 000 euros, que vous pouvez retrouver ici : https://www.kickstarter.com/projects/44069577/malika-animated-series-episode-one-pilot

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=m71Dy5aQDXQ]

 

Frogeck

Frogeck est un film d’animation en cours de production, produit par Anthill Productions. Ce projet témoigne de l’envie du pays d’atteindre un plus grand nombre de spectateurs et de ne pas se limiter à son territoire. Le film doit en effet être doublé en trois langues différentes : l’anglais, le français et le swahili. Un premier teaser a d’ores et déjà été mis en ligne, et le film est prévu pour une sortie fin 2019.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=1rjcpmVK85w?t=1s]

 

Dawn of Thunder

Produit par Komotion Studios, Dawn of Thunder est un court-métrage d’animation 3D disponible sur YouTube qui doit donner lieu à la production d’un long-métrage. Tout comme la série Malika, il se concentre sur un personnage propre au pays en racontant la vie de Sango, une déité très connue au Nigeria, le but étant de partager avec le monde entier des histoires traditionnelles africaines remises au goût du jour.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=nflL9FWaf6s]

 

Finalement, à travers ces trois productions animées, on remarque que même si les moyens financiers tendent à manquer, les studios d’animation nigérians ont une seule et même envie : faire connaître au monde entier leur pays et leur continent au travers de leur art. Il ne s’agit plus de laisser la culture africaine et son histoire être contées par d’autres, mais de se donner les moyens de les raconter soi-même.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *