Le Peuple Loup, troisième long métrage d’animation de Tomm Moore et Ross Stewart, coproduit par Cartoon Saloon et Mélusine Productions, fera sa première mondiale au sein de la sélection officielle du 45e Festival international du film de Toronto.

Robyn Goodfellowe, une jeune apprentie chasseuse qui se rend en Irlande avec son père dans une époque de superstition et de magie pour anéantir la dernière meute de loups. Tout en explorant les terres interdites à l’extérieur des murs de la ville, Robyn se lie d’amitié avec Mebh, une fille libre de toute contrainte, membre d’une mystérieuse tribu dont la rumeur veut qu’elle ait la capacité de se transformer en loup la nuit tombée. Alors qu’ils recherchent la mère disparue de Mebh, Robyn découvre un secret qui l’attire plus loin dans le monde enchanté du Peuple Loup et risque de faire partie de ce que son père a justement pour mission de détruire.

Le film, réalisé par Moore et Stewart, est écrit par Will Collins (Le Chant de la Mer) et produit par Paul Young, Nora Twomey, Moore et Stéphan Roelants. Il fait suite aux deux précédents films d’animation de Moore, Brendan et le Secret de Kells et Le Chant de la Mer, à l’époque nommés aux Oscars, ainsi qu’à Parvana, une enfance en Afghanistan, qui fut également présenté en première mondiale au Festival international du film de Toronto.

Montré pendant le Festival international du film d’animation d’Annecy lors d’un Work in Progress très complet présenté entre autres par Tomm Moore, Ross Stewart et la directrice artistique Maria Pareja, le film sera un hommage à la culture irlandaise, plus précisément celle de Kilkenny, et mélangera les styles graphiques, depuis les humains, aux traits précis et anguleux dans leurs citées rectilignes jusqu’ au fameux peuple loup, tout en rondeurs et en harmonie avec la nature, à l’esthétique plus crayonnée. Des séquences de toute beauté avaient été montrées, notamment des courses dans la forêt aux côtés des loups,  à l’animation fabuleuse, possédant des moment à la première personne, une “vision de loup” impressionnante qui permet d’évoquer les sensations ressenties par l’animal.

Moore et Stewart y précisaient que le cadre du film, situé en 1650, coïncide avec la guerre civile anglaise au cours de laquelle Cromwell a dirigé l’armée du parlement contre le roi Charles Ier. “Il avait auparavant eu pour mission de dompter la terre d’Irlande”, explique Moore. “C’est cette conjonction de la réflexion sur cette mythologie et cette tribu de gens que Saint Patrick avait bénis ou maudits, et le fait que Cromwell avait pris sur lui de tuer tous les loups d’Irlande.”

Le Peuple Loup sera diffusé dans le monde entier sur Apple TV+, mais pas chez nous ! En effet, le distributeur Haut et Court, qui succède à StudioCanal, détient les droits de distribution du film en France et le sortira en salles, si tout va bien, le 16 décembre 2020.

Coproduction entre l’Irlande et le Luxembourg, Le Peuple Loup a été produite avec la participation de Value & Power Culture Communications Co, FIS/Screen Ireland, le Film Fund Luxembourg, la Broadcasting Authority of Ireland, RTE, Canal +, OCS,  le Pole Image Magelis et le fon de la région Charente.

Source : Cartoon Saloon, Animation Magazine pour la citation de Tomm Moore.

2 Comments

  1. Pingback: Interview - Guillaume Lorin, réalisateur de "Vanille" | Little Big Animation

  2. Pingback: "Soul" zappe la salle de cinéma et devient le cadeau de Noël de Disney +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *