Ben 10 ! Après plus de 230 épisodes, deux longs-métrages, une foultitude de jeux vidéo sur consoles diverses, impossible d’affirmer que cette série n’a pas été un phénomène générationnel au même titre qu’Avatar, le dernier maître de l’air. Mais est-ce que le jeune Ben Tennyson a les capacités de faire le grand saut, celui qui lui permettrai de devenir, au même titre que Superman ou Batman, un personnage transgénérationnel ?

Au seuil de ses dix ans d’existence, c’est donc cette année que Cartoon Network a décidé de commencer le reboot de ce héros, qui a débarqué sur le pendant français de la chaîne depuis le 8 octobre dernier.

Les moins informés et les plus jeunes d’entres-nous demanderont : qu’est-ce que Ben 10 ? Ben 10, c’est ça :

[message]Benjamin Tennyson est un jeune garçon âgé de 10 ans 2 rêvant de devenir un héros dans le but d’aider son prochain. En camping, pendant ses vacances scolaires avec sa cousine Gwen (intellectuelle et future magicienne) et son grand-père Max, il découvre, dans une capsule de sauvetage spatiale écrasée sur Terre, un objet en forme de montre aux pouvoirs étranges, appelée Omnitrix, qui se fixe tout seul à son poignet. Dorénavant il peut, tout en gardant sa personnalité d’enfant, se transformer en dix extraterrestres différents aux pouvoirs surhumains.[/message]

Les séries précédentes prenaient en compte la vieillesse des personnages, chose qui a fini par rendre ce reboot obligatoire aux yeux de la chaîne afin de rendre accessible le personnage au public cible. Au sein du reboot, Ben Tennyson a donc à nouveau une dizaine d’année, et la série commence à la manière des road movies, puisque si le moment même où Ben a trouvé le bracelet n’est pas directement montré, le postulat est déjà intégré.

Les deux premiers épisodes diffusés, titrés “La Ben-intuition” et “Les rois du ring” et respectivement les troisième et cinquième épisodes produits, ce qui n’est guère impactant puisque la série ne semble, à l’heure actuelle, pas plus feuilletonnante que ça. En version originale, Tara Strong reprend la voix de Ben, et le jeune garçon est sans conteste bien plus remuant et créateur de gags qu’auparavant, ce qui est un aspect majeur que ce reboot possède : plus de comédie.

Après les Super Nanas, Teen Titans Go! ou Soit Cool Scooby-Doo, Ben 10 est le dernier avatar de cette nouvelle vague de séries Cartoon Network influencées par les séries originales que sont Adventure Time et Regular Show : l’aspect graphique y est plus simplifié qu’à l’époque, tout comme l’animation (réalisée chez SMIP Inc. déjà à l’oeuvre sur Steven Universe) tandis qu’on doit les nouveaux designs à Chase Standley (Kung Fu Panda : L’Incroyable Légende) tandis qu’on retrouve aux décors (qui ont une jolie texture Canson) Brandon Cuellar (Motorcity) et le vétéran Drew Greybeal (Taz-mania).

Côté écriture, à coté de l’intonation plus comique de la série, les personnages restent plutôt inchangés, à l’image de Gwen, la cousine et caution morale de Ben, un fait sur lequel joue le scénario de “La Ben-intuition”. De même, “Les rois du ring” permet d’explorer les limites morales du pouvoir de Ben de manière ludique, sans pour autant s’appesantir sur la responsabilité qui pourrait lui échoir à l’avenir (qui s’est déjà produit, si vous regardez les anciennes séries, et que vous ignorez cette nouvelle continuité.) Il sera intéressant de voir si le mot d’ordre de cette nouvelle itération est de rester inconséquent et fun, ou si Ben vieillira à nouveau avec ce nouveau public.

Au final, c’est sur la longueur que l’on pourra s’assurer que ce que ce nouveau Ben 10 a dans les tripes, ce qui pourrait arriver plus vite que prévu étant donné l’arrêt déjà acté d’Uncle Grandpa, celui plus imminent de Regular Show ou encore celui, plus lointain, d’Adventure Time.

Car, et on a tendance à l’oublier, Ben 10 n’est pas issu de l’écurie DC (car créé par le collectif Man of Action) mais tombe bien sous la désignation “Cartoon Network Original” : dans ce cas, est-il un signe avant-coureur d’une génération de séries dites ” de transition”, considérée plus rassurante et destinée à faire le lien avec de futurs concepts originaux réellement originaux comme OK KO ? Seul le temps nous le dira, la longévité d’une série n’étant jamais prédictible.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à aller lire l’interview sur LGI de Tramm Wigzell, producteur de la série Ben 10 de l’époque et désormais vice-Président du développement multi-plateforme pour Cartoon Network.

Les origines de Ben 10

 

One Comment

  1. Pingback: Unikitty la chat-licorne LEGO aura sa série ! - Little Big Animation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *