« Déconnectés » redevient « The Mitchells vs. The Machines », arrivera finalement sur Netflix


Après un passage par le dernier Festival International du Film d’animation d’Annecy en section Preview, le premier long-métrage de Michael Rianda et Jeffrey Rowe (Souvenirs de Gravity Falls) produit par Phil Lord et Chris Miller avait disparu du planning des sorties pour cause de COVID. Finalement, et peu de temps après la nouvelle que les droits de Wish Dragon avaient été vendus à la plate-forme de streaming, l’information a été confirmée : The Mitchells VS The Machines (ex-Connected) zappe la salle de cinéma et sera directement disponible sur Netflix.

Les Mitchell sont une famille aimante mais dysfonctionnelle dont le voyage en voiture est interrompu par une révolte technologique qui menace toute l’humanité : Tout autour du monde, les instruments électroniques que les gens affectionnent, depuis les téléphones aux voitures autonomes, et même de nouveaux servants robotiques de dernière génération, se retournent contre les humains. Avec l’aide de deux robots bugués et leur mignon carlin en surpoids, les Mitchell vont devoir laisser leurs conflits derrière eux et travailler ensemble pour se sauver… et sauver le monde !

Au casting vocal, on retrouve Abbi Jacobson pour l’aînée, Katie Mitchell, une ado pleine d’optimisme à l’idée de sortir du cocon familial tandis que son père, Rick (Danny McBride), plutôt axé vers la nature, a décidé que conduire sa fille à la fac sera le moment parfait pour resserrer les liens et que chacun pose un peu son écran. Accompagnée de sa femme, Linda (Maya Rudolph), le petit frère Aaron (Michael Rianda), et le carlin Monchi, la famille prend la route pour tomber au milieu d’une révolte de robots menée par PAL (Olivia Colman) ayant échappée au contrôle du scientifique Mark Bowman (Eric André).

Après Voyage vers la Lune et Spider-man : New Generation, Sony Pictures Imageworks continue de montrer leur talent en utilisant la toile de fond de cette histoire pour faire s’affronter deux esthétiques : l’une plus brute et texturée rappelant le dessin en 2D pour les humains et une 3D plus lisse et précise pour les robots qui envahissent le monde. Un combat que l’on pourra donc découvrir sur Netflix, qui a payé les droits quasi-mondiaux du film pour la somme rondelette de 110 millions de dollars, une décision certainement motivée par le succès du film de Glen Keane en octobre… au moment même où The Mitchells VS The Machines devait sortir en salles.

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=9c52Z5sMuTQ[/embedyt]


Dernières publications

  • Critique – Le Journal d’un dégonflé : Rodrick fait sa loi

    Critique – Le Journal d’un dégonflé : Rodrick fait sa loi

    Un an après le premier film du Journal d’un dégonflé, Disney + a la semaine dernière sorti la suite elle-même adaptée du roman éponyme de Jeff Kinney, Rodrick fait sa loi. Riche de nombreux tomes, la saga jeunesse avait déjà eu l’occasion d’être transposée sur grand écran en live action dans les années 2010, le […]

  • Deuxième bande annonce pour « Super Mario Bros. – Le Film »

    Deuxième bande annonce pour « Super Mario Bros. – Le Film »

    Après l’annonce d’un projet commun entre Nintendo et Illumination Entertainment en 2017, puis l’officialisation de cette collaboration lors d’un plus récemment, Super Mario Bros. – Le Film se dévoile à travers une deuxième bande annonce diffusée cette nuit lors d’un Nintendo Direct spécialement dédié à l’événement. Après une présentation conjointe de Shigeru Miyamoto et Chris […]

  • Critique – Les aventures de Rilakkuma au parc d’attractions

    Critique – Les aventures de Rilakkuma au parc d’attractions

    Trois après la très douce première saison, Les aventures de Rilakkuma au parc d’attractions, toujours réalisé par Masahito Kobayashi et produit par Dwarf inc., est présente sur Netflix depuis la fin de l’été : L’adorable Rilakkuma et ses amis savourent une journée pleine de rires et d’aventures dans un parc d’attractions sucrées qui doit bientôt […]