Si les salles françaises ont fermé leurs portes dès le samedi 14 mars à minuit, la valse des reports des dates de sorties ont commencé bien avant, les studios américains décidant de débrayer devant une absence normale de la part d’un public qui se confine pour éviter le COVID-19. Universal ayant dégainé le premier en reportant le dernier James Bond, c’est depuis quelques jours que l’on sait que Les Trolls 2 – Tournée Mondiale de Walt Dohrn s’est projeté vers la date du 14 octobre pour trouver son public, mettant en fin à une potentielle hésitation qui l’aurait également vu sortir en VoD dans nos contrées.

Car aux USA,où la chronologie des médias est bien différente, la suite des Trolls aura comme The Hunt droit à une exploitation en VoD et possiblement à aucun écran du tout au moins pour les prochaines semaines, tandis que les films déjà sortis comme Invisible man, Birds of Prey ou Bloodshot vont arriver d’ici le 24 mars sur les plate-formes digitales pour sauver ce qui peut encore l’être, d’autres studios ayant emboîté le pas à Universal.

Nous, les chiens

Pas de sorties directement en VoD en France

Un cas pour le moment impensable en France car au-delà de la chronologie qui fige les sorties avec la salle en première fenêtre, aucun système de secours n’avait été pensé pour ce type de cas, laissant les exploitants sur le carreau et la FNCF,  la Fédération Nationale des Cinémas Français hurle déjà à la mort quant à un possible recours à la VoD ou au e-cinéma pour sauver les films à peine sortis ou à sortir. Une situation d’autant plus tendue que le printemps est, depuis plusieurs années, devenu un terrain d’affrontements sévères pour les œuvres animées, notamment autour des vacances de Pâques.

En ce qui nous concerne le cinéma d’animation, nous parlons -des plus proches aux plus éloignés- de :

  • Les Mondes parallèles de Yuhei Sakuragi (initialement prévu le 18 mars) via EuroZoom
  • Le prince serpent, compilation de courts-métrages de Fabrice Luang-Vija et Anna Khmelevskaya (initialement prévue le 25 mars) via Cinéma Public Films
  • Les nouvelles aventures de Rita et Machin, compilation de Junya Takagi et Pon Kozutsumi (initialement prévue le 1er avril) via EuroZoom
  • Les Trolls 2 – Tournée Mondiale de Walt Dohrn (initialement prévu le 1er avril, repoussé au 14 octobre) via Universal
  • Les ourson gloutons, compilation de courts-métrages (initialement prévue le 8 avril) via Gebeka
  • Nous, les chiens de Sung-yoon Oh et Lee Choonbaek (initialement prévu le 29 avril, avancé au 8 avril) via Wild Bunch

Nous apportons tout notre soutien aux différents distributeurs dans ces moments compliqués pour l’industrie, notamment les plus petits et plus fragiles, pour lesquels le CNC a prévu d’un plan spécifique que l’on espère à la hauteur, car trouver de nouvelles dates dans le planning déjà surchargé des sorties est un exercice périlleux.

Les Minions, il était une fois Gru

Les lumières s’éteignent chez Illumination

Tandis qu’au niveau des films en cours de production, certains studios américains ont de leur côté mis en place du télétravail pour ses artistes, comme Netflix, mais d’autres sont au point mort, sans réelles nouvelles données publiquement. En France c’est le dernier épisode des Minions, il était une fois Gru qui est le plus impacté puisque le studio suit les consignes sanitaires et ferme ses portes le temps du confinement.

“En réponse à la sévérité de la situation en France, nous fermons temporairement le studio d’Illumination Mac Guff de Paris. Nous participons avec cette décision  aux indications du gouvernement français  et faisons tout ce qui en notre pouvoir pour stopper l’avancée du virus en prenant soin de nos artistes et de leurs familles. Cela veut dire que nous ne serons pas en mesure de compléter Les Minions 2 : il était une fois Gru à temps pour la date de sortie programmée fin juin et début juillet. Alors que nous sommes à peine en train de saisir la gravité de la situation, nous devons mettre la priorité sur la protection de nos artistes, et ce au-dessus de tout. Nous sommes impatient de trouver une nouvelle date de sortie pour le retour de Gru et des Minions.” a annoncé dans un communiqué Chris Meledandri, président d’Illumination.

Nous ne manqueront pas vous tenir au courant des changements de planning dans les sorties futures, d’un éventuel choix du CNC quant à des sorties exceptionnellement avancées en e-cinéma, et de possibles réformes quant à la chronologie française des médias.

D’ici là, restez chez vous et lavez-vous les mains !

One Comment

  1. Pingback: Critique - Les nouvelles aventures de Rita et Machin | Little Big Animation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *