Découvrez les premières images de « Charlotte », sélectionné au TIFF 2021


Sélectionné au prochain festival du Film de Toronto, le TIFF, ce long-métrage évoquera l’histoire vraie de l’artiste juive allemande Charlotte Salomon, jeune adulte à la veille de la Seconde Guerre mondiale, et s’inspirera de sa série de peintures autobiographiques regroupées en un roman graphique titré Vie ? ou Théâtre ? publié en 2015 aux éditions du Tripode.

Férocement imaginative et profondément douée, Charlotte rêve de devenir une artiste. Son premier amour applaudit son talent, ce qui la conforte dans sa détermination. Mais le monde qui l’entoure change rapidement et dangereusement, limitant ses options et faisant dérailler son rêve. Lorsque les politiques antisémites inspirent des foules violentes, elle quitte Berlin pour se réfugier dans le sud de la France. Là, elle recommence à peindre et trouve un nouvel amour. Mais son travail est interrompu, cette fois par une tragédie familiale qui révèle un secret encore plus sombre. Convaincue que seul l’extraordinaire peut la sauver, elle se lance dans l’aventure monumentale de peindre l’histoire de sa vie.

Réalisé par Éric Warin (Ballerina) et Tahir Rana (Welcome to the Wayne) à partir d’un scénario d’Erik Rutherford et David Bezmozgis, Charlotte est une coproduction entre January Films (Canada), Les Productions Balthazar (France) et Walking The Dog (Belgique) en association avec Telefilm Canada, Trinity Media Financing, Umedia, Serendipity Point Films, le CNC, Eurimages, Crave, CBC Films, Ontario Creates, Screen Flanders, la Région Nouvelle-Aquitaine, Flanders Audiovisual Fund, et Sons of Manual.

Le film semble avoir changé d’orientation depuis ses débuts, où il avait été pitché lors du Cartoon Movie 2017. Bibo Bergeron y était attaché en tant que réalisateur, Miriam Toews en était co-scénariste et ce projet de coproduction regroupait aussi à l’époque Les films du Poisson et Folimage. Visuellement, le film ressemble plus au récent Lamya’s Poem qu’aux intentions originelles, qui étaient de s’approcher du style de la peintre dans un mélange de 2D et 3D. La version française de Charlotte comportera les voix de Marion Cotillard et de Romain Duris et sera distribuée prochainement par Diaphana (Ma Famille Afghane, qui n’a pas encore été daté par le distributeur).


A lire dans le même genre

Dernières publications

  • Henry Selick veut adapter « L’océan au bout du chemin »

    Henry Selick veut adapter « L’océan au bout du chemin »

    Après Coraline, la malchance autour du projet The Shadow King et un retour en bonne et due forme avec Wendell et Wild, le réalisateur Henry Selick a annoncé hier au Festival International du Film d’animation d’Annecy, en marge du panel talent auquel il participait, qu’il aimerait beaucoup adapter le roman de Neil Gaiman en long…

  • Annecy 2024 – On a vu les vingt premières minutes de « Le Seigneur des Anneaux : La guerre des Rohirrim »

    Annecy 2024 – On a vu les vingt premières minutes de « Le Seigneur des Anneaux : La guerre des Rohirrim »

    Retour à la grande salle de Bonlieu pour une séance événement du Seigneur des Anneaux : La guerre des Rohirrim, présentée par un Andy Serkis en sandales (il a tout compris) où Jason DeMarco (Vice président Action & Anime chez Warner Discovery), Philippa Boyens (co-scénariste de la trilogie originale, et ici productrice), Kenji Kamiyama (Ghost…

  • Annecy 2024 – Chris Sanders et Jeff Hermann nous parlent du « Robot Sauvage »

    Annecy 2024 – Chris Sanders et Jeff Hermann nous parlent du « Robot Sauvage »

    Alors que les premières images ont été dévoilées ce matin au Festival International du film d’animation d’Annecy, Le Robot Sauvage se dévoile un peu plus avec une nouvelle bande annonce. La sortie du film est prévue pour le 9 octobre prochain dans nos salles. Impatience ! Le Robot Sauvage suit l’incroyable épopée d’un robot –…