La preview de La Calesita, réalisé par Augusto Schillaci et produit par Reel FX, fait partie des ces agréables surprises de ce festival d’Annecy en nous emmenant en Argentine, sur les traces des Calesiteros :

Ceci est l’histoire touchante des conducteurs de manèges argentins que tout le monde aime tant et qui ont dédié leur vie à apporter de la joie et du bonheur aux enfants et à leurs quartiers.

Après vingt-cinq ans de carrière dans de grosses structures (Warner Bros, Dreamworks, Disney), Augusto Schillaci a aussi travaillé sur La Légende de Manolo en tant que superviseur senior des effets spéciaux et sur Drôles de dindes en tant que directeur artistique. Il se tourne aujourd’hui vers la réalisation avec le court métrage La Calesita et un projet de long métrage titré The Mischievians, aussi en développement chez Reel FX (Steve, bête de combat).

La Calesita

L’histoire de ce court tourne autour de l’univers des carrousels et des forains qui font vivre ces attractions. On suit le vieux Don Luis qui fait vivre son quartier de Bueno Aires et apporte du divertissement aux enfants grâce à son modeste manège. Le character design conçu par Nicolás P. Villarreal (Pasteurized) apporte vitalité et personnalité pour chaque enfant.

Les décors, créés par Nelson Luty (Metegol), sont un mélange de 3D et de stylisation à l’aquarelle qui a demandé beaucoup de recherche et de développement chez Reel FX pour garder cette fidélité visuelle. On a pu voir le coin de rue où se situe la verdureia aka l’épicerie, qui dégage énormément de caractère par ses petits immeubles irréguliers et leurs volets verts patinés par le temps.

La création du logo titre s’inscrit aussi dans cette recherche du vintage, avec une référence à la technique du fileteado qui servait à peindre les devantures de magasins dans l’Argentine des années 60. On a aussi aperçu une galerie de voitures anciennes à tomber par terre et on a remarqué le clin d’œil à Lupin III avec la présence d’une Fiat 500 jaune. Ce projet m’a beaucoup plu car il arrive, grâce à son concept simple du vieil homme et de son carrousel, à apporter de la générosité et à rester proche du public via son intrigue se situant dans un petit quartier. J’ai vraiment hâte d’en découvrir la première bande annonce !

La Calesita

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *