Cartoon Movie 2022, Jour 1 : Chats, démons et licornes


La journée a commencé avec une dose de divertissement avec la présentation du pitch en production de The Amazing Maurice, dont Fanny vous avait parlé. Le trailer donne le ton du conte parodique pour cette adaptation de l’œuvre de Terry Pratchett. On retrouve un casting anglais du meilleur Earl Grey avec Hugh Laurie pour Maurice, tandis que l’héroïne Malicia est interprétée par Emilia Clarke.

On a découvert une bande de rats héroïques dans laquelle on peut entendre Gemma Arterton, Hugh Bonneville entre autres. L’animation et les postures de Maurice vont apporter ce qu’il faut de distance à cet univers habité par des tropes fantasy des plus classiques, et sur lequel le studio RedStar 3D a encore poussé son talent , le film ayant un rendu bien plus léché que sur leur précédente production, StarDog et TurboCat.

Le projet en développement Valemon : The Polar Bear King sera dirigé par Mikkel Sandemose. « Il s’agit du premier long métrage d’animation de Mikkel, mais croyez-le ou non, il a grandi dans un studio d’animation et a une grande compréhension et connaissance de l’animation », a déclaré la productrice Cornelia Boysen, qui estime que sa solide expérience en matière d’effets visuels sera très utile. « L’une des forces de Mikkel est qu’il fait confiance à ses chefs d’équipes, et c’est une bonne chose dans ce processus, qui est très différent de celui d’un film en prises de vues réelles ».

Le film prendra la forme narrative de la Belle et La Bête. Même si ce concept est classique, il prend place dans la nature norvégienne avec ses architectures en bois typique. On peut aussi souligner la présence de Peter de Sève au chara-design. A suivre pour ce projet budgété à 8.2 millions d’euros.

Le projet Sidi Kaba et la porte du retour de Rony Hotin, porté par Special Touch Studios, s’est dévoilé un peu plus au travers d’une bande annonce aux couleurs puissantes et à la musique rythmant une action effrénée qui a confirmé tout le bien que je pensais du projet depuis sa présentation en 2019.

Le réalisateur a souligné sa volonté de se rapprocher du courant impressionniste pour la direction artistique du film et s’est rapproché du studio martiniquais Parallel 14 pour gérer la 3D des gros volumes complexes à animer, tels que la baleine ou les bateaux. L’un des nœuds de l’action sera la Bataille de Vertières qui a eu lieu en Haïti en 1803. Le projet sera accompagné par une sortie en bande dessinée chez Dupuis, et sera distribué en salles par KMBO.

Parmi les sneak preview de cette édition, on a découvert les premières images d’Unicorn Wars, prochain long-métrage d’Alberto Vazquez dont nous vous avions déjà parlé. On se plonge dans l’univers gothique des licornes où l’une d’entre elles mute en un amas visqueux, à mi-chemin entre le monstre de The Thing et les créatures mythiques de Miyazaki.

La légende des licornes se dévoile au détour d’enluminures aux couleurs vibrantes. Le monde des oursons oscille entre le stoner à base de limaces arc-en-ciel et une rigueur martiale imposée par le commandant Fluffy dans les rangs de sa soldatesque. Ces extraits laissent présager une diversité d’animation pour un conte qui assume son humour scato religieux à la Alex de la Iglesia.

Une autre grosse attente pour nous en ce premier jour : la découverte de l’avancement du film Les démons d’argile de Nuno Beato, avec sa technique de stop motion à l’aspect argileux. On a pu découvrir de façon plus précise l’héroïne Rosa, bien plus proche du burn out que d’une vie apaisée à la campagne. Avec son nez pointu et son bagou, elle se fait entendre auprès de villageois qui le lui rendent bien. Les démons sont impressionnants dans leur stylisation totémique. Le choix de l’argile prend sens dans ce retour à la terre que traverse l’héroïne. Il y aura aussi des moments en animation traditionnelle conçus par le studio TNZPV. La curiosité est bien présente pour la découverte du film dans son intégralité, une attente qui dure depuis 2019.

J’ai terminé cette première journée de Cartoon Movie avec l’exploration en terrain hostile du jeune Nab dans Rosentaal, qui sera réalisé par Miroslov Krobot et produit par Maur Film. Ce projet tchèque attire l’attention dans son utilisation du mix-média : rotoscopie, 2D et 3D. L’image ressort par son aspect vieilli et ses petits traits renforçant les expressions de ses personnages. Avec son budget de 8 millions, il dénote d’un certaine ambition dans sa volonté créative.


A lire dans le même genre

Dernières publications

  • Annecy 2024 – Découvrez notre programme à voir des films en sélection

    Annecy 2024 – Découvrez notre programme à voir des films en sélection

    Le Festival d’Annecy propose cette année quelques nouveautés qui devront faciliter la navigation et l’organisation des festivaliers, comme la présence d’œuvres sélectionnées sur quatre salles supplémentaires au Pathé Annecy, ainsi que des horaires de séances dès 8h30, ce qui va rendre quelques débuts de matinées difficiles pour les habitués des multiples soirées et les aficionados des…

  • On en sait plus sur le troisième film d’animation « Astérix »

    On en sait plus sur le troisième film d’animation « Astérix »

    En direct de Cannes, le distributeur français SND Films a révélé de nouvelles informations sur le troisième long métrage d’animation Astérix, désormais titré Astérix et le Royaume de Nubie. Comme pour le précédent, ce sera donc un film avec une histoire originale ou tout au plus vaguement adaptée d’un album existant. Pour rappel, nous savons…

  • Critique Vidéo – The First Slam Dunk

    Critique Vidéo – The First Slam Dunk

    Après un passage au festival d’Annecy et en salles, The First Slam Dunk, réalisé par Takehiko Inoue, est disponible en DVD, Blu-Ray et VOD à partir du 1er mai grâce à Wild Side : Le meneur de jeu de Shohoku, Ryota Miyagi, joue toujours intelligemment et à la vitesse de l’éclair, contournant ses adversaires tout…