On n’avait pas eu beaucoup de nouvelles de Raya et le Dernier Dragon, le prochain long-métrage de Disney Animation, depuis la précédente D23. Entre temps, et la fuite d’un portrait de l’héroïne, Disney revient à la charge avec un lot de mises à jour.

Exit Dean Wellins : les réalisateurs du film sont désormais Don Hall (Les Nouveaux Héros, Winnie l’Ourson) et Carlos López Estrada (l’excellent Blindspotting), assistés par Paul Briggs et John Ripa, devenus co-réalisateurs. Qui Nguyen et Adèle Lim ont écrit le scénario.

Il y a longtemps, dans le monde fantastique de Kumandra, les humains et les dragons vivaient ensemble en harmonie. Mais lorsque des monstres sinistres, connus sous le nom de Druun, ont menacé la terre, les dragons se sont sacrifiés pour sauver l’humanité. Aujourd’hui, 500 ans plus tard, ces mêmes monstres sont revenus et c’est à une guerrière solitaire, Raya, de traquer le dernier dragon afin d’arrêter enfin le Druun pour de bon. Cependant, au cours de son voyage, elle apprendra qu’il faudra plus que de la magie de dragon pour sauver le monde – il faudra aussi de la confiance.

COVID-19 oblige l’équipe de Raya est en télétravail et communique par Zoom. Malgré les difficultés, le réalisateur Don Hall affirme que les différentes équipes du studio se sont mobilisées pour créer ce qu’il dit être “le plus beau film d’animation que j’ai jamais vu”. On aurait évidemment été surpris du contraire.

Raya
Raya et le Dernier Dragon – Alors qu’une force maléfique menace le royaume fictif de Kumandra, le duo doit quitter les Terres du Cœur et traquer le dernier dragon pour obtenir de quoi arrêter le diabolique Druun. © 2020 Disney. All Rights Reserved.

Une première image a été dévoilée via EW, qui serait aussi la toute première image ayant été rendue pour le film. On y voit Raya et son fidèle destrier Tuk Tuk, une créature que Hall décrit comme un ours en peluche rencontrant la version insecte d’un tatou.

La voix de Raya

La voix de Raya est celle de Kelly Marie Tran, qui remplace la chanteuse Cassie Steele. Awkwafina, dont la présence au casting avait été annoncée en août dernier joue Sisu, un dragon coincé sous une forme humaine qui a besoin de l’aide de Raya pour retrouver son pouvoir et devenir un véritable dragon.

Raya et le Dernier Dragon sera le premier film Disney Animation inspiré par l’Asie du Sud-Est et Tran est la première actrice d’Asie du Sud-Est à la tête d’une telle production chez Disney. López Estrada et Hall ont tous les deux été impressionnés par les capacités d’actrice de Kelly Marie Tran, qu’elle a perfectionnées dans diverses écoles d’improvisation tout au long de sa carrière : “Je ne l’oublierai jamais. Je pense que Don et moi sommes montés dans la voiture ensemble après la tout première séance d’enregistrement , et nous sommes restés silencieux, nous regardant l’un l’autre et hochant la tête en se disant : “Ouais, ouais, ouais. Kelly est parfaite.”

López Estrada affirme que la présence de Tran les a tellement époustouflés qu’ils ont adapté des scènes du film pour les faire correspondre à sa performance : “Il y avait un petit moment dramatique dans le scénario, écrit en quelques lignes. Et je me souviens qu’elle a dit : “Hé, j’ai des idées, c’est comme ça que je dirais normalement mais je me pose des questions, ça vous dérange si j’essaie de le faire un peu différemment ?, se souvient-il. “Elle s’est lancée, a improvisé pendant une minute et nous a tous fait fondre en larmes. Nous avons fait changer la scène et rebloquer l’animation pour que soit suivi ce que Kelly a fait ce jour-là, parce qu’elle a juste mis le doigt sur quelque chose tellement plus grand que tout ce que nous avions imaginé”.

Tran, que beaucoup de spectateurs connaissent sous le nom de Rose Tico dans Les derniers Jedi et L’ascension de Skywalker, dit que Raya, la fille d’un chef, redéfinit la princesse classique de Disney. López Estrada évoque aussi des poursuites, des scènes de combat et d’autres scènes d’action très impactante de la part de cette héroïne.

“Elle est techniquement une princesse, mais je pense que ce qui est vraiment cool dans ce projet, dans ce personnage en particulier, c’est que tout le monde essaie de retourner le récit sur ce que signifie être une princesse”, dit Kelly Marie Tran. “Raya est une vraie guerrière. Quand elle était enfant, elle était excitée à l’idée de recevoir son épée. Et elle a grandit pour devenir une guerrière très dure et courageuse et elle peut vraiment s’occuper d’elle seule.”

Raya et le Dernier Dragon

Une aventure inspirée des cultures d’Asie du sud-est

En ce qui concerne la représentation, les cinéastes disent qu’ils mettent tout en œuvre pour célébrer avec précision les cultures qui ont influencé le film, notamment le Vietnam, la Thaïlande, le Cambodge, la Malaisie et les Philippines. La production a envoyé des équipes créatives en voyage pour des recherches graphiques dans plusieurs pays d’Asie du Sud-Est et a travaillé avec un “Southeast Asia Story Trust”. Ils ont également collaboré avec un anthropologue ayant examiné chaque concept art avant finalisation, ainsi qu’avec des linguistes, des danseurs et des musiciens de gamelan d’Indonésie.

Outre toutes ces recherches, le dramaturge Qui Nguyen affirme qu’il était important que son expérience et celle d’Adèle Lim (Crazy Rich Asians) habitent le scénario.

“Lorsque vous racontez une histoire et que vous la faites simplement sur la base de recherches, vous finissez toujours par ne faire que survoler le sujet. Le fait d’avoir des artistes qui représentent ces cultures pour pouvoir conférer les subtilités de ce que sont nos familles, de ce que sont nos relations, c’est ce qui donne beaucoup de nuances à cette grande aventure.”

Nguyen dit que cela signifiait beaucoup pour lui et Lim de voir leurs cultures représentées de manière spécifique, que ce soit à travers les arts martiaux ou les costumes, en plus des références à son identité asiatique américaine. La plupart des héros de cinéma sont blancs et lorsqu’ils sont asiatiques, ils sont métis d’origine est-asiatique : “Pouvoir avoir des héros qui me ressemblent et qui ressemblent à mes enfants, ça va être important pour beaucoup de gens”, dit-il.

La productrice Osnat Shurer est particulièrement enthousiaste à l’idée de faire succéder à Vaiana un autre film mettant en scène une héroïne féminine qui tranche dans le vif, d’ailleurs Raya et le Dernier Dragon en aura trois, dont une qui n’a pas encore été dévoilé.

Aujourd’hui, la production de Raya et le Dernier Dragon est en phase d’animation et à mi-parcours. Ce qui  étonne le duo de réalisateurs n’est pas le fait qu’ils aient pu accomplir tant de choses dans la période actuelle, tourmentée, mais la façon dont selon eux le film va refléter un certain état du monde.

“Je ne sais pas si Disney a déjà fait un film qui reflète autant ce qui se passe dans le monde extérieur”, dit López Estrada. “Même si notre équipe travaille sur ce film depuis des années, il va ressembler à une idée que nous avons peut-être eu il y a un mois , car il parle de nombreux thèmes, de questions et d’espoir qui se manifeste aujourd’hui, mais aussi du manque d’espoir et de gérer toutes ces émotions vraiment, vraiment importantes qui se produisent en ce moment”.

Nous sommes très content que Disney ait eu la présence d’esprit d’engager un réalisateur comme Carlos López Estrada pour apporter une autre touche à un tel film, tout comme le casting de Kelly Marie Tran ou la présence des scénaristes Qui Nguyen et Adèle Lim, des changements que l’on espère pérenne pour une entreprise dont certains studios ont encore à montrer patte blanche quant à la diversité qui devrait les composer.

Raya et le Dernier Dragon est prévue pour une sortie française le 31 mars 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *