On arrive à la période des récompenses, et c’est incontournable : après des mois de shortlists et autres joyeusetés, le suspens a pris fin. Découvrez avec nous les nommés aux Oscars et César 2019 !

Les Oscars 2019

Au rayon des longs-métrages, peu de surprises avec les nommés suivants, les mêmes qu’aux Golden Globes. Mirai est le premier long-métrage hors Ghibli a être nommé, tandis que L’île aux chiens est le seul représentant de la stop-motion. Disney a deux billes dans le sac avec la suite des Indestructibles et celle des Mondes de Ralph :

Les Indestructibles 2, réalisé par Brad Bird
L’ile aux chiens, réalisé par Wes Anderson
Mirai, ma petite sœur, réalisé par Mamoru Hosoda
Ralph 2.0, réalisé par Rich Moore et Phil Johnston
Spider-Man : New Generation, réalisé par Bob Persichetti, Peter Ramsey et Rodney Rothman

Du côté des courts-métrages, un peu plus de diversité mais l’absence surprenante des des courts de DreamWorks Animation, Bird Karma et Bilby, est à noter. Les court sélectionnés sont divers et on remarque que les vétérans de Disney s’y taillent une part avec One Small Step et Weekends. Bao de Domee Shi fait figure de favori mais n’oublions pas que Sanjay et sa super équipe s’était incliné devant Bear Story en 2016. L’ONF fait son retour après la nomination de Vaysha l’aveugle l’année dernière, ce qui est une belle performance.

Zoothérapie, réalisé par David Fine, réalisé par Alison Snowden (Canada)
Bao, réalisé par Domee Shi (USA)
Late Afternoon, réalisé par Louise Bagnall (Irlande)
One Small Step, réalisé par Andrew Chesworth, Bobby Pontillas (USA et Chine)
Weekends, réalisé par Trevor Jimenez (USA)

Comme pour les Oscars, ce sont cinq films qui peuvent être nommés pour le meilleur long-métrage d’animation mais ce chiffre n’est pas obligatoire (sortir son film d’animation en période de vache maigre n’est en aucun cas une garantie d’être retenu dans la liste finale), pour preuve cette année avec seulement trois films nommés :

Astérix – le secret de la potion magique, réalisé par Alexandre Astier et Louis Clichy
Dilili à Paris, réalisé par Michel Ocelot
Pachamama, réalisé par Juan Antin

Du coté des courts-métrages, deux production Rennaises sont à l’honneur, ainsi que deux courts en stop-motion et un en pixillation. Le court le plus plébiscité chez les amateurs d’animation est Vilaine Fille, déjà auréolé de plusieurs récompenses dont le Grand Prix à Clermont-Ferrand. Papy3D, qui n’avait pas été plus loin que la shortlist l’année dernière avec le pourtant excellent L’ogre, fait ici sa percée avec Raymonde ou l’évasion verticale, dont Muriel vous reparlera très bientôt.

Au cœur des ombres, réalisé par Alice Eça Guimarães et Mónica Santos
La mort, père et fils, réalisé par Denis Walgenwtiz et Winshluss
Raymonde ou l’évasion verticale, réalisé par Sarah Van Den Boom
Vilaine fille, réalisé par Ayce Kartal

De notre part vous n’aurez pas de pronostic sur qui peut ou va gagner, la chose ne relevant pas trop de notre intérêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *