Shrek concept art by Henrik Tamm

« Shrek 5 » sera le second DreamWorks Animation de 2019.


C’est ce qu’a annoncé nos confrères de THR lors de l’évocation du futur de DreamWorks Animation après le départ de Jeffrey Katzenberg et le rachat du studio par Comcast. Si l’on connaissait déjà le premier film prévu, Shadows, patronné par Edgar Wright et Doug Sweetland, le second long-métrage était encore caché en coulisses… jusqu’à maintenant.

C’est donc un cinquième épisode de Shrek qui cohabitera avec un film original, sur une formule similaire à l’année 2018, où nous verrons Larrikins et Dragons 3. Et 2017 s’annonce bien avec pas moins de trois films : Baby Boss, Les Croods 2 et Capitaine Superslip, sous-traité chez Mikros.

Les jeunes héros de « Capitaine Superslip »

Il reste également à définir si ce Shrek 5 sera une suite du précédent ou si l’on se dirige vers une forme de reboot, qui pourrait se révéler plus économique pour Universal, sans parler du spectre de la sous-traitance, une solution bien pratique pour réduire les coûts de longs-métrages qui ont tendance à excéder les prévisions budgétaires tout en décevant les estimations au box-office… autant dire que les résultats de Superslip seront déterminants pour la suite des événements !

Si tout ces mouvements de corps d’armées rappellent surtout que les joueurs se multiplient à une vitesse vertigineuse sur le terrain de plus en plus compétitif du long-métrage d’animation 3D, nous gardons à l’esprit que DreamWorks Animation possède à l’heure certains des meilleurs artistes : il serait dommage, après plusieurs vagues de licenciements, que les nouveaux propriétaires décident de brader de tels talents en raison de volontés purement économiques.

Pour rappel, le box office mondial des précédents films Shrek

Shrek : 484.409.218 $ Shrek 2 : 919.838.758 $ Shrek le Troisième : 798.958.162 $ Shrek 4, il était une fin : 752.600.867 $

Note : ces chiffres, donnés à titre indicatif, ne prennent bien sûr pas en compte ni l’inflation, ni l’augmentation du prix des tickets et des majorations dues à la 3D. En revanche, ils vous donnent une bonne idée des attentes que peuvent susciter un retour de l’ogre chez les producteurs…


A lire dans le même genre

Dernières publications

  • Annecy 2024 – Découvrez notre programme à voir des films en sélection

    Annecy 2024 – Découvrez notre programme à voir des films en sélection

    Le Festival d’Annecy propose cette année quelques nouveautés qui devront faciliter la navigation et l’organisation des festivaliers, comme la présence d’œuvres sélectionnées sur quatre salles supplémentaires au Pathé Annecy, ainsi que des horaires de séances dès 8h30, ce qui va rendre quelques débuts de matinées difficiles pour les habitués des multiples soirées et les aficionados des…

  • On en sait plus sur le troisième film d’animation « Astérix »

    On en sait plus sur le troisième film d’animation « Astérix »

    En direct de Cannes, le distributeur français SND Films a révélé de nouvelles informations sur le troisième long métrage d’animation Astérix, désormais titré Astérix et le Royaume de Nubie. Comme pour le précédent, ce sera donc un film avec une histoire originale ou tout au plus vaguement adaptée d’un album existant. Pour rappel, nous savons…

  • Critique Vidéo – The First Slam Dunk

    Critique Vidéo – The First Slam Dunk

    Après un passage au festival d’Annecy et en salles, The First Slam Dunk, réalisé par Takehiko Inoue, est disponible en DVD, Blu-Ray et VOD à partir du 1er mai grâce à Wild Side : Le meneur de jeu de Shohoku, Ryota Miyagi, joue toujours intelligemment et à la vitesse de l’éclair, contournant ses adversaires tout…