Samedi dans la nuit a eu lieu la quarante-septième cérémonie des Annie Awards, organisée par l’ASIFA. Déjà blindé de nominations, Netflix a remporté la timbale durant l’événement avec des co-productions ou des œuvres originales qu’il distribue actuellement via sa plate-forme, au grand dam des studios comme Disney ou Laika, qui menait la danse avec Monsieur Link.

Klaus fait le plein

Avec pas moins de sept récompenses, Klaus de Sergio Pablos confirme tous le bien que pense la profession du retour de la 2D sur un format laissé pour mort par Disney, en récupérant le Annie du meilleur film, meilleure réalisation, meilleur montage, meilleur production design, meilleur character design, meilleure animation de personnage et meilleur storyboard. Certains prédisent un succès pour les Oscars, mais encore faut-il que les représentants de l’académie daignent voir les films et voter pour eux…

Trois Annie dans une main pour J’ai perdu mon corps

Le premier long-métrage de Jérémy Clapin a raflé trois prix, dont celui du meilleur film indépendant, meilleur scénario et meilleure musique. Comme pour Klaus, J’ai perdu mon corps a été excellemment bien poussé par Netflix et Xilam sur le territoire américain et a séduit les professionnels par ses thématiques et sa maturité rarement vus dans le cinéma d’animation américain pour adultes.

Submergé par l’amour, la mort et Carmen Sandiego

La première saison de l’anthologie Love death and robots produite par Blur et David Fincher a quant à elle semé la désolation dans les nominations de la catégorie TV, avec les meilleurs effets spéciaux pour “The Secret War”, meilleure musique pour”Sonnie’s Edge”, meilleur production design pour Alberto Mielgo grâce à “The Witness”, meilleur montage pour “Alternate Histories”. Carmen Sandiego repart avec deux prix :  meilleur character design pour Keiko Murayama et meilleur storyboard pour Kenny Park. Annulé au bout d’une saison, la série Tuca & Bertie est repartie avec le meilleur scénario pour l’épisode “The Jelly Lakes” écrit par Shauna McGarry. Bojack Horseman arrache le prix de la meilleure série grâce à l’épisode “Le client”, dont Caroline vous avait parlé dans son article.

Disney gratte quelques miettes…

… grâce à la série Mickey Mouse et La Reine des neiges 2, qui ont respectivement gagné la meilleure réalisation pour l’épisode “Pour qui sonne le péage” et la meilleure série TV pour enfants et les meilleurs effets spéciaux et la meilleure voix pour un long-métrage pour Josh Gad.

Et quelques jolies victoires

Pour Oncle Thomas : La Comptabilité des jours, oeuvre très personnelle de Regina Pessoa qui repart avec le Annie du meilleur court-métrage, Dragons : Retrouvailles, qui repart avec le meilleur spécial TV et The Fox & The Pigeon de Michelle Chua, l’Annie du meilleur court étudiant ! 

Retrouvez tous les détails sur le site des Annie Awards.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *