L’information circulait depuis plusieurs jours, mais il n’était pas question de vous transmettre cette nouvelle un 1er avril, tant tout ce qu’on lit ce jour-là est soumis aux précaution d’usage… mais c’est désormais officiel : le prochain Shrek, dont on ignorait si ce film serait une continuation de l’univers installé dans la saga commencée en 2001 ou si l’on assisterait à une complète réinvention du concept., sera un reboot !

Adieu l’esthétique si reconnaissable qui a longtemps fait débat (moche, pas moche ?) mais qui a permis à DreamWorks Animation de se sauver de la faillite après les excellents mais mésestimés Prince d’Egypte et La Route d’Eldorado… un fait qui fera basculer définitivement la balance en faveur de la 3D après l’échec relatif subi par Sinbad : La Légende des sept mers. Depuis le rachat par NBC/Universal et la nouvelle récente du retour de l’ogre vert, c’est le scénariste Michael McCullers (Baby Boss, Hotel Transylvanie 3) qui a lâché le morceau au cours d’un entretien avec le Hollywood Reporter :

A quel point en sont vos futurs projets, Shrek 5 et Hotel Transylvania 3 ?

Shrek 5 est en plein développement. J’ai terminé un script que j’aime vraiment, vraiment beaucoup. Il est très personnel pour moi. Il y a un gros élément de réinvention derrière tout ça, dont je ne vais pas vous parler, mais dans le laps de temps DreamWorks a été vendu à Universal pour plus de 3 milliards de dollars, donc j’imagine qu’ils y sont particulièrement intéressés et vraiment trouver comment élaborer un futur pour cette franchise de leur point de vue. Du coup, le fait de réinventer était quelque chose de perçu comme nécessaire. Il y a eu quatre films et beaucoup de choses faites autour de cet univers, et les personnages sont connus et aimés, mais il faut savoir penser à les rafraîchir et définir une nouvelle direction à ce point de leur existence.

Michael McCullers annonce des choses qui ne sont pas dénuées de sens. La franchise Shrek a connu des hauts et des bas, et ce qui avait fait son succès à une époque n’est pas réellement reproductible à notre époque, où Disney animation, le rival qui avait alors pris le plus de coups, a justement intégré les critiques et sait aujourd’hui proposer des films d’animation plus différents, là où DreamWorks Animation a eu beaucoup de mal à faire évoluer une formule essentiellement comique dans de nouveaux essais : Kung Fu Panda 3 s’est achevé sur un bon film qui n’a pas soulevé les foules, En Route ! a eu un succès décent qui a donné naissance à une excellente série animée, Dragons 3 est reporté en 2019, Les Croods 2 est annulé… seuls Les Trolls et Baby Boss semblent faire consensus, mais sans innover.

L’ogre vert saura-t-il redonner une dynamique avec son retour sur les écrans ?

One Comment

  1. Pingback: "The Wizards of Once" : l'après Dragons chez DreamWorks Animation - Little Big Animation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *