« Robot Dreams », « Nayola » en sélection au Weird Market 2021

200 projets seront présents au catalogue de la 13e édition du Weird Market, le marché international de l’animation, des jeux vidéo et des nouveaux médias ayant lieu en Espagne. La sélection, qui couvre tous les domaines et disciplines de l’industrie de l’animation est composée de 19 longs-métrages, 34 courts-métrages, 31 séries d’animation, 36 jeux vidéo, 28 web séries, 17 projets transmédia, 20 bandes dessinées et 15 jeux de société.

L’événement, qui se tiendra du 24 septembre au 2 octobre, proposera une présentation sur place de 19 d’entre eux, tels que Roped, le deuxième court-métrage de Carmen Córdoba, Nayola, le long métrage d’animation de José Manuel Ribeiro vu en WIP à Annecy cette année mais aussi Robot Dreams, long-métrage de Pablo Berger annoncé plus tôt dans l’année..

LONGS-MÉTRAGES, COURTS-MÉTRAGES, SÉRIES ET WEBSÉRIES D’ANIMATION

Le Cárcel_Segovia Centro de Creación sera l’espace où auront lieu les présentations, comme celle du long métrage Nayola, du Portugais José Manuel Ribeiro. Une coproduction entre le Portugal, la France, la Belgique et les Pays-Bas qui plonge dans la vie déchirante de trois générations de femmes d’une même famille ravagée par la guerre civile en Angola.

En ce qui concerne les courts métrages, plus de détails sur Roped de Carmen Córdoba seront dévoilés. La cinéaste andalouse, qui cumule plus d’une centaine de prix avec sa première création, Roberto, présentera cette nouvelle œuvre actuellement en pré-production où elle approfondit la maternité sous tous ses angles.

Dans cette même section sera également présenté Buffet Paraíso de Héctor Zafra, le premier film d’animation de cet animateur qui a participé à des productions multirécompensées comme Soy una tumba de Khris Cembe ou Psiconautas d’Alberto Vázquez et Pedro Rivero.

Le troisième court métrage confirmé dans le programme est Homework d’Ignacio Diaz Arjona, illustrateur qui a travaillé pour Netflix, Playstation ou Nestlé et très populaire sur les réseaux sociaux grâce à son style de dessin personnel et coloré.

Enfin, IBIS de Maria Burgués et Enric Sant, l’une des œuvres gagnantes de la première édition de Next Lab et lauréate du prix du meilleur projet de court métrage au CEE Animation Forum 2021.

Alba et sa meilleure amie, Pili, se faufilent sur le toit d’un immeuble du quartier. Dans cet endroit isolé et spécial, Alba s’embarque dans un voyage onirique qui la changera complètement : quelque chose qu’elle ne comprendra que grâce à l’amitié.

Les séries auront leur espace dédié dans l’événement et il sera possible de connaître, par exemple, les avancées de la deuxième saison de I, Elvis Riboldi. Développée par le studio Peekaboo Animation, cette coproduction d’animation franco-espagnole est l’adaptation d’une série de livres dont les premiers chapitres ont été pré-vendus à plus de 130 territoires en Europe, en Amérique, en Afrique et au Moyen-Orient.

Une autre collaboration internationale est My brother is a T-ReZ, le studio portugais Lusco Fusco et l’espagnol Mr. Klaus sont en phase de pré-production de cette œuvre réalisée par Javier Peces.

Les deux autres présentations de séries seront des productions 100% espagnoles : Mr. Farmacois et Tiger’s trigger. La première, composée de 52 épisodes de sept minutes, est soutenue par le studio de Tenerife La Casa Animada et la seconde, par Lamae Studio, est réalisée par l’illustrateur, réalisateur et acteur Javier Botet.

Enfin la websérie française Le bien chasser de Kawanimation, projet aussi passé par le festival d’Annecy, sera présentée.

LES JEUX VIDÉO ET PROJETS TRANSMÉDIA

Les jeux vidéo seront également de la partie de Weird Market avec deux titres espagnols. Le premier, Call of the Sea, est développé par Out of the Blue Games et se déroule dans les confins du Pacifique Sud en 1934 ; un succès national qui vient d’annoncer une édition collector sur PS4 et PS5 pour la fin de l’année et a été nommé aux BAFTA Games Awards. Pour sa part, Moons of Darsalon de Dr. Kucho ! Games est une aventure de style rétro avec des influences d’Abe Odyssey et de Lemmings.

Parmi les projets transmédia européens, on trouve des œuvres telles que Inspector Block de Juan Carlos Mostaza, un célèbre cinéaste ayant plus de deux décennies d’expérience dans le court métrage. Le lauréat d’un Feroz Award a reçu de nombreuses récompenses lors de festivals internationaux tels que Giffoni, Montréal ou Seminci.

À l’instar de l’œuvre de Mostaza, Kofi de Jesús García Ferrer sera également présenté. Né en 2014 comme une série animée, Kofi s’est transformé en un projet transmédia avec trois saisons pour YouTube et un jeu vidéo sorti en 2020. Actuellement, les épisodes de la série dépassent les 4 millions de vues.

Enfin, Om Nom & Jackie Jam d’Arthur Merkulov et Arkady Shumarin, est une coproduction entre l’Espagne et la Russie à destination des enfants de 7 à 9 ans. L’aventure montre aux spectateurs comment devenir un streamer ou un créateur de contenu moderne avec Om Nom et son partenaire de production Jackie.

LES BANDES DESSINÉES ET JEUX DE SOCIÉTÉ

La dernière édition du Weird Market et du 3D Wire Fest a introduit la bande dessinée et les jeux de société dans son appel à projets et cette année 2021 représente une consolidation avec respectivement 20 et 15 propositions. Parmi elles, les détails de trois projets (deux bandes dessinées et un jeu de société) seront révélés à Ségovie.

L’auteur Francisco Lobón Leal utilise l’ancien nom utilisé pour la nuit d’Halloween comme titre de sa bande dessinée : Samhain. Une aventure qui se déroule entre deux mondes où les personnages se mélangent en faisant des sauts dimensionnels. Tandis que Diego G. Reinfeld et Guille Rancel arrivent à Ségovie pour parler de Sorunne, une BD qu’ils cherchent à adapter en série d’animation et à en faire une saga transmedia.

Les présentations seront complétées par Roll Camera !, jeu de société cinématographique du Suisse Malachi Ray Rempen, réalisateur et scénariste dont la filmographie met en avant des œuvres telles que le court-métrage Child of the Desert, reconnu par divers festivals internationaux.


Les 200 projets ont pour objectif de remporter l’un des prix de cette édition. Les prix pour lesquels ils concourent sont le prix Movistar + Short Film Project, les prix RTVE du meilleur projet de jeu vidéo, du projet de jeu vidéo le plus innovant, du jeu vidéo Weird Plus – pour le jeu vidéo qui sort des sentiers battus, le plus bizarre – et le prix Annecy-MIFA de la meilleure série de jeunes créateurs.

Le rendez-vous, cent pour cent sur place et à capacité réduite en raison de la situation épidémiologique actuelle, a épuisé la totalité de ses accréditations disponibles en moins de 24 heures. L’organisation assurera la sécurité des participants en appliquant strictement le Plan de mesures de prévention et de contrôle de la Junta de Castilla y León pour faire face à la crise sanitaire provoquée par le COVID-19.

Toutes les infos disponibles et la liste complète des projets sur le site du Weird Market

Image par défaut
La rédaction
Publications: 16